franceinfo junior. À 12 ans, Tom a traversé seul la Manche sur son bateau

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Pendant la semaine de Noël, franceinfo junior donne la parole à des enfants qui ont réalisé des projets hors du commun. On continue jeudi avec Tom Goron, 12 ans. Cet été, le collégien a traversé la Manche en solitaire sur son bateau Optimist. 

Il n'y a pas d'âge pour oser se lancer et réaliser ses rêves. La preuve cette semaine avec les enfants mis à l'honneur dans franceinfo junior : tout au long de l'année, ils ont mené des aventures inspirantes, des projets humanitaires ou relevé des défis sportifs. C'est le cas de Tom Goron, 12 ans. Le collégien a navigué seul sur son bateau, ralliant la France depuis l'Angleterre en près de 14 heures et 20 minutes. Un exploit et un record racontés par nos confrères de France Bleu, en juin dernier. Il répond en duplex les studios de France Bleu ArmoriquePour l'interviewer sur franceinfo junior : des élèves de CM2 de l'école Renée Février de Bobigny, en Seine-Saint-Denis.

Tahar lui demande : "Qu'est-ce qui t'a donné envie de faire cette traversée ?" Tom Goron lui répond : "C'était il y a deux ans. Une fille, Violette Dorange, l'a fait. Elle a fait une vidéo dessus. Du coup j'ai regardé la vidéo et ça m'a donné envie de le faire." Et sur ses rêves de navigation, Tom explique pourquoi il aime autant prendre le large : "J'aime bien la complexité, on apprend beaucoup. Et j'aime bien être seul." 

Laïane se demande si une telle traversée en mer est dangereuse. "C'est dangereux mais on était encadré, raconte Tom. On avait beaucoup de matériel de sécurité. Ça a permis que cette traversée ne soit pas dangereuse" malgré "un petit peu de vent et des vagues" en chemin.

Faire avancer le bateau, garder le cap,...

Tahar enchaîne : "Avais-tu le mal de mer ?" veut savoir l'écolier, élève en CM2. "Oui, il y avait beaucoup de vagues, j'avais beaucoup le mal de mer." Fériel se demande si les 14 heures de navigation étaient longues. "Oui elle étaient très longues, raconte Tom Goron. Dès le début, au bout d'une heure, j'ai eu le mal de mer. Pour moi j'avais bien avancé, mon père m'a dit qu'il restait encore sept heures, ça m'a un peu découragé. On était en liaison en VHF, c'est comme un talkie-walkie. Il était sur un bateau qui m'accompagnait." Garder le cap, faire avancer son bateau, prendre des forces pour continuer... Le trajet n'est en effet pas de tout repos pour le jeune homme. "Je devais surveiller ma route, sur un compas, détaille Tom Goron. Et je devais manger aussi, qui raconte à quoi ressemble son Optimist. Il y a une grande voile, c'est une seule voile, elle fait à peu près trois mètres carré, l'Optimist fait 2 mètres 30 de long."

Est-ce qu'il a d'autres traversées prévues bientôt ? Le collégien, qui souhaite faire de la navigation son métier, un peu comme l'une de ses idoles François Gabart, envisage un nouveau voyage autour de la Corse, nous glisse-t-il. 

► Pour écouter l'échange entre le jeune navigateur Tom Goron et nos écoliers intervieweurs du jour, retrouvez notre émission spéciale Noël sur cette page.

franceinfo junior, une émission en partenariat avec le magazine d\'actualités pour enfants 1jour1actu et 1jour1actu.com.
franceinfo junior, une émission en partenariat avec le magazine d'actualités pour enfants 1jour1actu et 1jour1actu.com. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Cette semaine sur franceinfo junior

 Zola, 11 ans, lutte contre les pailles en plastique

► À 9 ans, Arthur vient en aide aux sans-abri

 Des collégiens ont fait une vidéo contre le sexisme

Vous êtes à nouveau en ligne