Chikungunya : le virus qui envahit les Antilles et menace la métropole

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En Guadeloupe, les autorités de santé s'attendent à un développement très important de l'épidémie de Chikungunya, un virus transmis par le moustique-tigre, qui s'est aussi installé dans 18 départements de métropole.

C'est un tout petit moustique mais particulièrement hargneux : le moustique-tigre est à l'origine de l'épidémie de Chikungunya qui inquiète les autorités de santé.

Près de 150.000 cas recensés sur toutes les Antilles, notamment en Guadeloupe, 35.000 cas, soit près d'un habitant sur dix infecté par le virus en quelques mois. Une cellule de crise est en place. Elle envisage de faire appel à des renforts de médecins venus de métropole car le système de santé de Guadeloupe s'attend à être bientôt débordé.

 

Une cinquantaine de cas en France métropolitaine aussi (infographie ci-dessous), mais ce sont tous des voyageurs de retour des Antilles.

> PHOTOS du moustique-tigre

18 départements en métropole

Ce qui est inquiétant en revanche, c'est que le moustique-tigre a élu domicile dans une vingtaine de départements de métropole. Là où il fait chaud et où il trouve des zones humides pour se reproduire. Le Chikungunya pourrait devenir, en France aussi, un problème dans les prochains mois, car les vacances approchent et de nombreux vacanciers pourraient ramener le virus en métropole, après un séjour aux Antilles.

Chaque malade infecté est un nid à virus pour les moustiques-tigres déjà installés en métropole;

Alors qu'en Guadeloupe, les moustiques commencent à être résistants aux insecticides, les meilleurs moyens de se protéger sont les répulsifs à se mettre sur la peau, il faut aussi vider tous les points d'eau stagnante dans lesquels les femelles moustiques-tigres pourraient venir pondre.

Jeanne, Emma, Camille, Ella, Victor et Costa sont en CM1 à l'école Fourcroy à Paris. Pour leur répondre : le docteur Harold Noël, épidémiologiste à l'Institut de veille sanitaire (InVS), c'est une sorte de "médecin-détective".

(© Radio France / Gilles Halais)
Sur le Chikungunya, l'intégralité de l'entretien avec le docteur Harold Noël de l'Institut de veille sanitaire (InVS)
--'--
--'--
( )

{% flash %}  

Vous êtes à nouveau en ligne