Golf : l'hiver au chaud pour travailler la technique

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La période de froid, neige et pluie, n'empêche pas la pratique du golf. On peut en profiter pour revoir, à l'abri, le grip, la position des mains sur le club.

De nombreux parcours de golf se retrouvent sous la neige. De quoi empêcher les amateurs de s'entraîner dans de bonnes conditions. Faut-il mettre la pratique entre parenthèses ? Non, il existe des solutions.

En dehors des parcours du sud de la France qui ont pu être épargnés, de nombreux clubs ont limité l'accès aux greens à cause du gel ou de la neige. Les séances d'entraînement ne peuvent plus se faire que sur les tapis extérieurs des practices. Une solution loin d'être idéale car trop éloignée des conditions normales pour Patrice Amadieu, le patron des entraîneurs de haut niveau à la Fédération française de golf.

"Ces séances de practice où il fait froid, où l'on a 15 couches, avec une doudoune, l'écharpe, le bonnet, les deux gants, à mon sens, nous donnent bonne conscience mais ne servent à rien."

Travailler sur le grip

Il faut préférer une structure en salle et il faut en profiter pour travailler la technique en revoyant par exemple le grip, la position des mains sur le club.

Patrice Amadieu avec son élève Morgane.
Patrice Amadieu avec son élève Morgane. (FFGOLF)

"Profitons des moments où il fait moins beau, pour aller dans une structure indoor ou dans un practice un peu chauffé où la balle ne va pas être plus importante que ça, explique Patrice Amadieu, pour vraiment se focaliser sur les modifications que l'on doit faire sur son grip, parce que finalement ça va assez vite si l'on ne pense qu'à ça.

Donc, on se focalise sur son grip, on tape des balles, on ne regarde pas le résultat au début, on prend confiance, on prend des sensations, on devient confortable dans cette nouvelle position, et c'est un vrai plus pour le retour des conditions favorables, quand on va revenir avec la balle, la trajectoire, et rejouer au golf de manière plus concrète."

On est tous des athlètes

Le travail club en main est une chose, il faut aussi penser à sa condition physique désormais essentielle pour scorer. 


"On a toujours tendance à penser qu'il faut être un athlète pour la préparation physique, mais on est tous des athlètes. Spécifiquement au golf, la manière dont on tient le club, et la force que l'on met pour le tenir et le mouvoir sont très importantes.

On peut en profiter pour travailler les doigts, les avant-bras, bien entendu si on est un peu plus sportif, il faut un renforcement général sur la souplesse. Le swing de golf, c'est le haut et le bas, et le lien c'est le milieu, et le milieu c'est le gainage, donc oui, des abdos, du gainage, de la souplesse, tout cela ce n'est que de la valeur ajoutée pour la reprise au printemps."

Une bonne séance d'entraînement d'une heure par semaine peut suffire. Deux sont préférables et trois indispensables pour attaquer la saison au meilleur niveau.

Vous êtes à nouveau en ligne