franceinfo golf. De la terre battue aux greens

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un lien étroit entre deux disciplines "cousines". Les joueurs et anciens joueurs pros de tennis, certains engagés à Roland-Garros, nourrissent une véritable passion pour la petite balle blanche.

Rafael Nadal en quête d'un 12e sacre à Roland-Garros et Novak Djokovic, le numéro un mondial, illustrent parfaitement ce lien qui unit le golf et le tennis. Il leur arrive de faire 18 trous entre deux tournois. De nombreux anciens nourrissent également une véritable passion, à l'image de Guy Forget, Yannick Noah ou encore Amélie Mauresmo, parmi les plus célèbres.

Des similitudes dans la gestuelle

 Ancien joueur devenu entraîneur, Olivier Patience a déjà disputé les qualifications de l'Open de France de Golf. Il faut dire qu'il a débuté le golf en même temps que le tennis, à l'âge de cinq ans, avant de faire carrière sur les courts. Deux disciplines proches avec quelques différences toutefois.

Rafael Nadal à Roland-Garros, le 10 juin 2018.
Rafael Nadal à Roland-Garros, le 10 juin 2018. (MEHDI TAAMALLAH / NURPHOTO)

"Il y a déjà la gestuelle d'un swing de golf qui ressemble à un coup droit de tennis, même si, pour l'un, la balle est par terre, et pour l'autre, à hauteur de hanche. Il y a des similitudes dans l'engagement avec les bras, avec les hanches, en revanche c'est très différent dans la gestion de l'effort.

Au golf, il y a de longues marches, de longues périodes où l'on tape très peu de coups, alors qu'au tennis on tape beaucoup de balles. En temps effectif, au golf, on tape peut-être une minute de coups sur quatre heures et demi, et ça laisse le temps de réfléchir et de se poser beaucoup de questions, trop peut-être, c'est assez différent sur ça".

L'australien Scott Draper a la particularité d'avoir disputé quelques tournois de golf professionnel à la fin de sa carrière de tennisman. L'intensité physique n'est pas la même dans ces deux disciplines.

Tiger Woods, c'est l'excellence

Cela n'empêche pas les joueurs et anciens joueurs de tennis d'être admiratifs de leurs cousins professionnels de golf, et d'un joueur en particuliers pour Nicolas Escudé, vainqueur de la Coupe Davis en 2001.

"Je vais forcément dire Tiger Woods car c'est lui qui a réussi à faire exploser, à faire rayonner le golf, au niveau international et mondial comme peu de joueurs ; en plus, quand on le voit revenir au niveau qui est le sien, comme un Michael Jordan au basket, ce sont des icônes qui font rêver tellement de gens, que forcément ça les rend beaucoup plus populaires, et puis c'est l'excellence. Quand on voit jouer un Tiger Woods, un Roger Federer au tennis on a tendance à se dire, allez, je vais m'acheter une raquette ou un sac de golf, j'y vais demain, c'est super facile. En fait, c'est beaucoup plus compliqué que ça."


Une fois Roland-Garros terminé, les passionnés pourront se tourner une semaine plus tard vers un autre grand rendez-vous. L'US Open de Golf à Pebble Beach en Californie, du 13 juin au 16 juin.

Vous êtes à nouveau en ligne