La Californie à skate

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Du 10 mars au 4 avril dernier, quatre Français adeptes des glisses urbaines (skate et BMX) et une snowboardeuse ont sillonné la côte ouest des Etats-Unis à la découverte de spots insolites indiqués par leurs fans sur les réseaux sociaux. Un road trip participatif inspiré du "Couchriding" que nous raconte le skateur Samuel Partaix.

Un canapé ("couch" en anglais) chez
l'habitant, un bon resto, un spot incontournable, un pote sympa à
rencontrer, une boutique branchée ou un pari à relever. Pendant un mois, ce
sont les internautes qui ont déterminé à travers leurs suggestions l'itinéraire
des 5 riders : Matthias Dandois et Maxime Charveron en BMX, Sam Partaix
et Rémy Taveira en skate, et Anne-Flore Marxer, championne du monde de snowboard
freeride. Partis de San Francisco, ils sont arrivés à Los Angeles, après être
passé par le Parc National de Yosemite, les sommets enneigés de Mammoth
Mountain, la Vallée de la Mort, Las Vegas, le Lac Powell, Phoenix ou encore San
Diego. Au total, ils ont été suivis et guidés par une communauté de 82.365
fans et plus de 21.000 followers !

Le récit de leurs aventures
est à retrouver ici
ou en vidéo : Vidéo de présentation du trip

De ce trip Californie,
Samuel Partaix, 26 ans, retient le plaisir de découvrir des spots éphémères
grâce aux riders locaux. "Ce que je préfère, ce sont les endroits insolites
fabriqués par les skateurs eux-mêmes. On les appelle les DIY spots (pour Do It
Yoursel), créés souvent sans autorisation sur des terrains vagues, ou des
chantiers... On évolue avec l'architecture.
"

En Californie, il y a aussi
les fameuses piscines rondes, les Bowls. "C'est là qu'a commencé
l'histoire du skateboard
", rappelle Samuel Partaix. "Ce sont des
piscines qui ont une forme de cacahouète, assez raides et dures à
skater
."

En dehors des piscines, les
riders français ont aussi essayé d'aller dans les nombreux réservoirs d'eau
situés à proximité des barrages pour évacuer l'eau. "Ce qui était marrant,
c'est que pour y accéder, on a dû acheter des bateaux gonflables !
"

De retour en Europe, Samuel
Partaix est retourné vivre à Berlin. Mais il n'oublie pas sa ville d'origine,
Tours, où il retourne toujours avec plaisir l'été, quand les eaux de la Loire se
sont retirées, pour skater sous le Pont Wilson.
Là aussi il faut y aller en bateau!

Autre vidéo : du
voyage précédent de Samuel Partaix en Australie en janvier 2013.

Vous êtes à nouveau en ligne