"Confession d'un enfant du siècle" et "Superstar", deux films décevants

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Voici deux films très attendus dans les salles: "Superstar" de Xavier Giannoli et "Confession d'un enfant du siècle" de Sylvie Verhède. Deux films qui, à l'arrivée, s'avèrent plutôt décevants. Tous les deux semblent s'être perdus en chemin.

"Confession

d'un enfant du siècle" de Sylvie Verhède

Avis : le choix de
Pete Doherty est plutôt judicieux. La reconstitution est fidèle mais des
longueurs se font jour et l'ennuie prend souvent le pas sur la passion...

Synopsis : Paris

  1. Octave, trahie par sa maîtresse, tombe dans le désespoir et la débauche :
    le "mal du siècle". La mort de son père l'amène à la campagne où il
    rencontre Brigitte, une jeune veuve, de dix ans son aînée. Pour Octave, c'est à
    nouveau la passion. Mais aura-t-il le courage d'y croire ?

"Superstar"

de Xavier Giannoli

Avis : Le film est
une réflexion sur la célébrité, les médias, les réseaux sociaux. Là encore, la déception
est au rendez-vous parce que le réalisateur propose un traitement sans
subtilité ni mystère qui tire le film vers la fable moralisatrice pesante et
assez attendue.

Synopsis : Un
anonyme devient soudain célèbre, sans comprendre pourquoi.

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne