Presse qui roule en Guadeloupe

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Malgré la crise et le chômage, "France-Antilles" limite la casse. Bordelais de cœur, José Kijas dirige depuis quatre ans l'équipe de commerciaux du groupe de presse dans l'archipel. Il ne compte pas ses heures au travail mais assure avoir beaucoup appris et gagné en débrouillardise.

José Kijas peut avoir le sourire. L'année se termine pour lui et ses équipes sur un chiffre d'affaires comparable à 2013. La diffusion du quotidien France-Antilles, navire amiral du groupe de presse accuse une baisse de 3% de ses ventes avec un tirage moyen de 25.000 exemplaires la semaine, 40.000 le week-end. "Le recul est moins pire qu'en métropole, explique le Français. Aux Antilles, il y a encore un véritable attachement à la presse papier avec un fort lectorat qui achète son journal tous les jours. "

José Kijas dirige depuis quatre ans la trentaine de commerciaux du groupe qui font rentrer la publicité, dans le quotidien mais aussi les sites internet, les radios et les TV que possèdeFrance-Antilles . Neuf supports au total sans compter l'événementiel, concerts ou cinéma.

(Jour de régate à l'îlet Gosier © Radio France / Emmanuel Langlois)

Et le Français assure que le marché reste dynamique, malgré un taux de chômage à plus de 20% en Guadeloupe. "Les gens consomment et sont sensibles à la nouveauté. Ce qui fait peur ici, c'est la météo. Un cyclone peut tout dévaster. La culture religieuse est très forte aussi. Quand on parle d'un problème, on dit 'A demain, si Dieu le veut' ! Ça apaise et ça déstresse ." Les annonceurs sont les grands groupes de téléphonie ou de distribution, les concessionnaires automobiles ou les hôtels présents en Guadeloupe. Les enseignes nationales sont représentées par des franchises.

Avec ses propres imprimeries et rotatives, le groupe maîtrise tout de A à Z et fonctionne en autonomie. Tous métiers confondus, France-Antilles emploie 150 personnes en Guadeloupe, 400 avec la Guyane. D'ailleurs, explique le Français, en venant travailler aux Antilles, mieux vaut apprendre à vite se débrouiller. "On n'a pas tous les outils, on manque de compétences, explique-t-il, comme en marketing. Du coup, on compose et on fait nous-mêmes. C'est très formateur mais il faut être très courageux et ne pas vouloir dupliquer ce qu'on faisait avant. Il faut être très ouvert aux autres ." José trouve que le temps passe plus vite en Guadeloupe. Parce qu'il fait toujours chaud et qu'il n'y a pas de saison.

(La Créole Beach hôtel and Spa au Gosier © Radio France / Emmanuel Langlois)

Normand de naissance, arrivé il y a 15 ans à Bordeaux comme responsable commercial pour les journaux gratuits Paruvendu, José Kijas s'est vite amouraché du sud-ouest. "On égratigne les Bordelais pur jus soi-disant hautains, mais nous, on a rencontré des gens fabuleux et attachants. Et puis il y a la culture de la bonne bouffe, du vin et des belles choses. Quand on rentre, on aime respirer les odeurs de Bordeaux. " 45 ans, marié, père de trois enfants, José a mis en location l'échoppe du quartier Saint-Genès pour un jour peut-être, revenir y vivre en famille. "La Guadeloupe, c'était un challenge, confie-t-il. Paruvendu appartenait à Hersant, propriétaire de France-Antilles. Ça a été facile de bouger à l'intérieur du groupe. " Fan de rugby, José Kijas ne joue plus mais suit, même à 8.000 kilomètres de distance grâce à internet, les résultats de l'Union Bordeaux Bègles.  

> France-Antilles

> Ecrire à José Kijas

 Aller en vacances en Guadeloupe avec Corsair. CORSAIR a mené un ambitieux programme de transformation, de montée en gamme  et de renouvellement de sa flotte. Illustration de transformation de Corsair, le produit au sol a été repensé. Au-delà du réaménagement de ses zones d’enregistrement ou des salons privatifs dédies à sa clientèle premium sur la quasi-totalité de ses escales, Corsair propose à ses clients de bénéficier de l’enregistrement par Internet, d’une offre de bagages supplémentaire,  ou encore de la pré-réservation des produits Duty Free. 

(Orage en vue sur Basse-Terre © Radio France / Emmanuel Langlois)
La compagnie s’attache à toujours offrir un produit de qualité associé à un tarif extrêmement compétitif, tant sur le trafic loisir, qu’à destination de son client business.

 

Acteur  historique sur les Antilles  et compagnie aérienne 100% régulière,  CORSAIR dessert la Guadeloupe à raison d’un vol quotidien , opéré en B747 ou en A330. Grâce au partenariat signé avec Air Antilles Express, les clients de la compagnie ont  l’opportunité de rejoindre les îles de St Martin, St Barthélémy et St Lucie.

Séjourner à la Créole Beach Hôtel & Spa, l'un des plus agréables de l'Archipel des îles de Guadeloupe. Situé au cœur d'un jardin tropical, entre palmiers, hibiscus et bougainvilliers, au bord d'une plage de sable blanc, son architecture de bois et sa luxuriante végétation vous séduiront.

(La réserve Cousteau (îlets Pigeon) à Basse-Terre © Radio France / Emmanuel Langlois)

 Retrouvez ce portait dans le magazine régional d'informations Objectif Aquitaine

Vous êtes à nouveau en ligne