Français du monde. Quelles sont les destinations préférées des expatriés ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Avec plus de 18 000 personnes interrogées à l’étranger, Expat Insider est l’étude la plus importante menée chaque année sur les expatriés par le cabinet InterNations. Les résultats viennent d’être rendus publics.

Avec plus de 18 000 personnes interrogées à l’étranger, l'étude Expat Insider est la plus importante menée tous les ans auprès des expatriés.

Le vainqueur c’est le Bahreïn

Il conserve sa première place grâce à d'excellents résultats en ce qui concerne le travail des étrangers et la facilité d’installation. 70% des expatriés du petit royaume du Golfe persique sont satisfaits de leur perspective de carrière et 81% trouvent qu'il est facile de s'y installer.

Taïwan arrive en deuxième position du classement

Un classement qui répertorie les pays en fonction de divers facteurs, tels que la qualité de vie, le travail à l’étranger et l’installation. Plus des trois quarts des expatriés vivant sur l’île de Formose se disent satisfaits de la sécurité de leur emploi. Taïwan offre également la meilleure qualité de vie au monde et 77% des étrangers s'y sentent chez eux.

Surprise de ce classement avec L'Équateur

"L'Équateur arrive en troisième place, explique Christina Gierse, rédactrice en chef à Vivre à l'Etranger/Groupe Studyrama. C’est l'un des plus grands gagnants de l'enquête. Le plus petit pays des Andes remonte de 22 rangs en un an. 69% des étrangers qui y vivent se disent satisfaits de leur avenir professionnel, contre 46% l’an dernier. Plus des trois quarts des expatriés trouvent facile de s'y installer."

La France atteint seulement la 34e place, pile à la moitié du classement

En bas de ce hit-parade, on retrouve l'Inde, l'Arabie Saoudite et le Koweït, parmi les pires destinations en matière de qualité de vie. 

Christina Gierse, rédactrice en chef de Vivre à l\'étranger.com, le site de la mobilité internationale du groupe Studyrama
Christina Gierse, rédactrice en chef de Vivre à l'étranger.com, le site de la mobilité internationale du groupe Studyrama (COME BARDON)

Booster sa carrière

Les expatriés en Inde témoignent de la plus faible qualité de l'environnement au monde : plus de quatre sur cinq (82%) en sont mécontents. 41% lui attribuent même la note la plus basse, 10 fois moins que la moyenne mondiale.

Au Koweït et en Arabie Saoudite, c’est la difficulté à s'installer qui revient chez les expatriés. La moitié d’entre eux a du mal à s'habituer à la culture locale. Quant à savoir ce qui pousse les Français à sauter les frontières, la plupart invoquent l’emploi (14%). Quitter la France pour booster sa carrière semble avoir été un choix payant, puisqu’un tiers des expatriés a un revenu annuel brut d'au moins 100.000 USD, soit neuf points de plus que la moyenne mondiale.

Plus des deux tiers vivent à l'étranger depuis plus de deux ans, mais ils ne semblent pas encore s'être installés : près d'un sur cinq pense ne jamais se sentir à la maison dans son nouveau pays de résidence.

Les Français ont du mal à se faire des amis locaux puisque 37% disent être principalement amis avec d'autres expatriés. Seulement 16% nouent des amitiés avec les locaux. Le problème ne serait pas lié à la langue puisque près de trois sur cinq parlent bien, voire même très bien, le langage local. C'est sans doute pour cela que seulement un quart des expatriés se voient bien rester dans leur pays de résidence actuel pour toujours.  

Lui écrire : christina.gierse@studyrama.com

Aller plus loin

Retrouvez cette chronique sur Vivre à l'Etranger/Groupe Studyrama

Vous êtes à nouveau en ligne