Français du monde. Covid-19 : Dubaï sur la bonne voie

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Vitrine du Moyen-Orient, l’émirat avait fait le pari de rouvrir en grand ses portes aux touristes étrangers, mais du coup, le nombre de contaminations repart en flèche après les fêtes de fin d’année.

C’est l’une des rares destinations où trouver la mer, le soleil, et une vie normale. À Dubaï, les restaurants, les centres commerciaux, les plages et les cinémas sont ouverts, de quoi attirer des touristes du monde entier, principalement européens, fuyant la grisaille de l’hiver.

Le nombre des contaminations s'est envolé 

Le revers de la médaille, c’est que le nombre de contaminations s’est envolé ces dernières semaines, avec quatre fois plus de cas le mois dernier que lors de la première vague. Le problème, c’est que l’économie de l’émirat repose en grande partie sur le tourisme, témoigne Agnès Lopez-Cruz, directrice de la Chambre de commerce française : 

Dubaï est l’émirat qui a l’économie la plus ouverte sur le monde et avec la pandémie actuelle, c’est toute la plateforme touristique, logistique et financière qui en pâtit.

Agnès Lopez-Cruz, directrice de la Chambre de commerce française à Dubaï

Car Dubaï, 3,3 millions habitants, c'est plus que la capitale mondiale du shopping de luxe. C’est aussi une porte d’entrée sur toute la région, détaille la Française : "Nous avons des sociétés, qu’elles soient grandes, moyennes ou petites, qui viennent s’implanter avec des sièges régionaux pour toucher le Moyen-Orient, mais également l’Afrique."

Agnès Lopez Cruz à Dubaï : \"Pour qu\'il y ait relance, il faut d\'abord que les flux aériens, de passagers et de marchandises, repartent. La remontée du prix du baril de pétrole est aussi une composante\"
Agnès Lopez Cruz à Dubaï : "Pour qu'il y ait relance, il faut d'abord que les flux aériens, de passagers et de marchandises, repartent. La remontée du prix du baril de pétrole est aussi une composante" (THOMAS SAITO)

Prise de conscience

Selon les autorités, les touristes débarquant en masse ne seraient pas les seuls responsables de cette reprise du Covid-19. Elle pourrait aussi s’expliquer par le retour d’expatriés, qui représentent 85% de la population, après les fêtes de fin d’année passées dans leur pays d’origine.

Plus de 15 000 Français vivent dans l’émirat, détaille Agnès Lopez-Cruz : "Et après croisement des données du Consulat, de la Chambre et des écoles, la communauté française s’est finalement montrée particulièrement résiliente a Dubaï comparativement à d’autres communautés expatriées et est restée stable."

Des mesures ont été prises pour tenter d’enrayer cette flambée de l’épidémie : depuis le début du mois, les jauges ont été limitées dans les lieux restant ouverts. "Toutefois, c’ est une tendance lourde qu’on observe finalement quasiment partout dans le monde et qui n’ est pas propre à Dubaï, tempère Mme Lopez-Cruz, Une balance assumée par les autorités locales entre le risque sanitaire et le risque économique." La semaine dernière, les Emirats ont même accueilli deux foires internationales en même temps et en présentiel dans le pays (le Gulfood a Dubaï et Idex a Abu dhabi). Certes, une affluence moindre qu’a l’accoutumée mais une signal très positif tout de même.

Dubaï mise aussi sur la vaccination

A ce jour, plus de 6 millions de personnes qui ont reçu au minimum une première dose sur une population de 9,5 millions d'habitants. On réfléchit aussi à plus long terme, indique la Française : "Il y a une prise de conscience très forte des autorités émiriennes sur ce qui est en train de se passer. Elles sont tout à fait réalistes sur les limites de leur modèle économique actuel et conscientes qu’il va falloir se réinventer, probablement restructurer, fusionner, voir les choses effectivement peut-être un peu moins en grand." Les Emirats annoncent par ailleurs des facilités pour obtenir des visas de résidence voire la nationalité. 

Une reprise de l’épidémie de Covid-19 ne ferait pas les affaires de Dubaï, qui voit en cette année 2021 un bon millésime pour le commerce, avec en point d’orgue son Exposition universelle reprogrammée en octobre prochain, et dont le pavillon sur la durabilité est déjà visitable.  

Lui écrire : agnes.lopezcruz@fbcdubai.com

Aller plus loin

La Chambre de commerce française de Dubaï et des Emirats du nord

L'Exposition universelle de Dubaï 

Retrouvez cette chronique sur l'appli, le site et dans le magazine de la mobilité internationale "Français à l'étranger.fr"

Vous êtes à nouveau en ligne