Elle met en réseau les hôpitaux australiens

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un climat généreux et une nature unique ne sont pas les seuls attraits de l'Australie aux yeux des Français qui souhaitent s'y installer. Terre lointaine et encore préservée, le pays fait partie de ceux qui font encore le plus rêver.

A la fois ancestral, les Aborigènes étaient là il y a plus de 50.000 ans, et récent, les premiers Européens ne s'y établirent qu'à la fin du XVIIIe siècle, le pays offre de multiples avantages aux candidats à l'expatriation, et réserve de belles carrières, comme l'illustre le parcours de Laurence Achard, impensable en France ! A 37 ans, la Française n'a pas le bac, mais elle est depuis deux ans consultante chez le géant du logiciel "Oracle", à Sydney.

Avec une équipe de 200 personnes autour d'elle, la Française est chargée de connecter entre eux tous les services de paie des hôpitaux du Queensland. "Ils utilisent aujourd'hui 40 systèmes informatiques différents, explique Laurence, de diverses sociétés et qui ne communiquent pas entre eux! Le squelette du logiciel arrive du siège d'Oracle, aux États-Unis, et mon job est de l'intégrer de manière à ce que les données de tous les anciens systèmes soient visibles du nouveau." Le projet doit durer deux ans. 170.000 utilisateurs sont concernés. Les consultants travaillent en petites équipes, par spécialité (congés maladie et vacances, heures de travail...)

Le système permettra notamment d'éviter les fraudes. La principale difficulté, c'est la sécurité: "admettons qu'une équipe de 12 personnes travaille sur les données, détaille la Française, vous en avez 10 rien que pour la sécurisation du système!"

Laurence Achard, née au Vésinet, dans les Yvelines, a quitté le lycée en terminale pour se lancer dans un Certificat de qualification professionnelle (CQP), dans le secteur de la réception. Après quelques postes dans des hôtels prestigieux (Scribe et George V à Paris, Savoy et Méridien Piccadilly à Londres), Laurence s'envole pour Sydney, dans les bras d'un bel Australien rencontré sur les rives de la Tamise !

La jeune femme se passionne alors pour l'informatique. Elle décroche d'abord un diplôme en développement de logiciels, puis un Master en programmation de bases de données à la Griffith University de Brisbane (diplômée à chaque fois avec les honneurs!). "Pendant les six premiers mois, se souvient Laurence, pour rattraper le niveau des étudiants australiens, et vu que je n'avais plus étudié depuis 15 ans, je faisais plus de 50 heures de maths par semaine, juste pour un sujet!"

Ses efforts ont payé : en 2007, elle est la seule de son université embauchée par Oracle. "Pourtant, j'avais pas mal de handicaps: il y avait peu de filles en informatique, j'avais un lourd passé hôtelier et surtout j'avais 35 ans."

C'est sans doute à la dernière sélection, devant un jury de trois directeurs de départements d'Oracle, qu'elle a fait la différence : "j'avais choisi une présentation Powerpoint sur le Tour de France cycliste, dit fièrement Laurence, comme ils ne connaissaient pas très bien, je leur ai expliqué les histoires de maillot jaune, la naissance de la course avec l'Équipe." Depuis, la Française fait toujours la course en tête ! 

Lui écrire

**Aller plus loin

**

Le Salon Studyrama des Formations et Carrières Internationale

Retrouvez ce portrait dans le livre "S'expatrier, vous en rêvez, ils l'ont fait !", 100 portraits d'expatriés français aux éditions Studyrama

Vous êtes à nouveau en ligne