Catherine Pégard, de l'Elysée au château de Versailles

Catherine Pégard gravite autour du pouvoir depuis 30 ans. Longtemps journaliste à l'hebdomadaire Le Point, où elle tenait un bloc-notes politique, elle est devenue l'"interlocutrice privilégiée" de Nicolas Sarkozy lorsqu'il est arrivé à l'Elysée en 2007. Elle était chargée de façonner l'image du Président auprès des médias et recueillir les doutes ou craintes des ministres et élus UMP. Aujourd'hui, c'est dans un autre lieu de pouvoir qu'elle s'est installée : le domaine du Château de Versailles, dont elle est la présidente depuis 2011.

Le château de Versailles, c'est un peu la troisième vie de Catherine
Pégard. Avant, elle était la confidente des politiques. "Pour cela, il
faut beaucoup travailler. Il faut que le politique qui se trouve en face de
vous ait confiance. Petit-déjeuner après déjeuner, il y a eu un lien de confiance qui s'est installé, même si on n'était
pas toujours d'accord. J'ai pris beaucoup de plaisir. Cela m'aide dans mon
métier aujourd'hui. La fréquentation du pouvoir aujourd'hui m'aide à comprendre ce qu'était le pouvoir dans l'histoire."

"Si j'ai accepté la proposition de Nicolas Sarkozy, c'est que
je voulais connaitre la politique de l'intérieur. J'ai été journaliste à usage
particulier du président de la République."

Les élus politiques UMP venaient-ils pleurer sur son épaule ? "Pas seulement, pour bavarder aussi..."

Vous êtes à nouveau en ligne