Annie Battle : "J'ai longtemps été féministe sans le savoir"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Annie Battle, co-directrice de la collection "Égale à égale" aux éditions Belin, vient de publier un ouvrage sur les inégalités de salaires entre les hommes et les femmes. 

Annie Battle, a été journaliste pour Les Echos pendant 20 ans, elle a écrit de nombreux
livres sur la question de l'égalité professionnelle. Au lendemain de la journée
de la femme, elle revient dans "Femmes d'exception" sur son parcours de
féministe. 

Elle a fait de la
lutte contre les inégalités hommes / femmes son combat. Annie Battle, auteur et
co-directrice de la collection Egale à Egale aux éditions Belin, publie dans
cette collection un petit ouvrage sur les inégalités de salaires avec ce titre
provocateur : "Les femmes valent-elles moins cher que les hommes ?"
Deux autres ouvrages dans la même collection posent eux les questions de la
répartition des tâches ménagères et de la sous-représentation des femmes dans
les médias. Là aussi, le constat est le même, les inégalités persistent.

La journée du 8 mars
est donc "un moindre mal ", mais pour elle, la lutte contre les
inégalités hommes/femmes demande un investissement quotidien. Si elle-même n'a
pas subi de discriminations au cours de sa carrière dans des directions de la
communication de grandes entreprises, elle a pris conscience des blocages du
système en voyant les jeunes femmes diplômées "buter pour leur promotion
ou avoir du mal à négocier leurs salaires
".

Elle s'est donc penchée sur la
question et a écrit plusieurs ouvrages comme "Le bal des dirigeantes "
en 2006, co-écrit avec sa fille. Elle milite aujourd'hui au sein du Laboratoire
de l'Egalité
.

Une évolution logique pour celle qui a
toujours été féministe sans le savoir, selon ses proches. Enfant, élevée dans
un milieu bourgeois où les rôles étaient bien séparés, elle s'est jurée de
toujours travailler et d'être indépendante en voyant sa mère obligée de
demander de l'argent à son père. Aujourd'hui, elle se définit comme une
féministe assumée qui se bat pour l'égalité, parce selon elle, "ça n'a pas
de sens que la moitié de l'humanité prenne des décisions qui engagent l'avenir
de toute l'humanité
".