Aline Bonetto : "Etre décoratrice c'est raconter au-delà du scénario"

Aline Bonetto a été ensemblière, directrice artistique ou décoratrice, elle a travaillé sur presque tous les longs métrages de Jean-Pierre Jeunet et a obtenu deux Césars. Dans "Femmes d'Exception", elle parle avec passion de son parcours et d'un métier en pleine évolution.

D'univers déjantés ou
nostalgiques en ambiance kitch ou cauchemardesques, Aline Bonetto manie objets
et décors pour nous faire plonger dans l'univers d'un film.

Chef décoratrice de
quasiment tous les longs métrages de Jean-Pierre Jeunet
, elle a obtenu deux
Césars, pour Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain et pour Un long dimanche
de fiançailles
.

Elle a travaillé sur des
films très différents
, a été amenée à reconstituer des tranchées de 14-18,
à fabriquer des objets de toutes pièces pour Delicatessen , à s'adapter
aux effets spéciaux sur Astérix aux Jeux Olympiques .

"raconter au-delà de ce qui est dans le scénario".

Un métier du cinéma peu connu du grand public qu'elle décrit
comme à la fois un métier de "fourmi" et de "sculpteur" .
Etre décoratrice, c'est pour Aline Bonetto une nouvelle manière de raconter l'histoire, c'est "raconter au-delà de ce qui est dans le scénario. Pour donner l'épaisseur
nécessaire au spectateur pour entrer dans l'histoire, il faut pouvoir raconter
un passé qui n'est pas raconté".

 

Vous êtes à nouveau en ligne