Expliquez-nous... les quotas de pêche dans l'UE

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'Union européenne se penche de nouveau sur les quotas de pêche. Depuis ce lundi, les négociations annuelles ont débuté à Bruxelles avec les ministres concernés de chaque pays.

Les quotas de pêche ce sont les totaux admissibles de captures (TAC) attribués par pays. C'est-à-dire des quantités de poissons autorisées à pêcher pendant un an, dans une zone donnée.

Ces limites de captures sont exprimées en tonnes et concernent la plupart des poissons vendus dans le commerce. Trente-cinq espèces de poissons sont actuellement sous quotas dans les zones gérées par la Commission Européenne.

L'objectif numéro un c'est d'assurer la pérennité des stocks

La Commission prépare des propositions en s'appuyant sur les avis scientifiques concernant l'état des ressources. Celles-ci sont soumises à discussions dans plusieurs comités.  

Les quotas par pays ou par groupes de pays sont ensuite définis tous les ans par le Conseil des ministres de la pêche qui a lieu au mois de décembre. Ensuite, ces quotas sont susceptibles d'être modifiés en cours d'année. Ils peuvent être loués, achetés ou échangés entre les différents pays membres de l'Union Européenne.

La décision est politique et elle est censée prendre en compte d'autres critères comme les intérêts économiques des pêcheurs  mais l'objectif est d'abord de préserver les ressources.

C'est évidement l'objectif numéro un: assurer la pérennité des stocks et donc limiter la surpêche et ses impacts environnementaux, sociaux et économiques. Il existe d’autres objectifs complémentaires comme la sélectivité pour limiter les captures d’espèces non désirées.

L'Union européenne: le plus grand marché mondial des produits de la pêche

La politique commune de la pêche est une politique de l'Union européenne née en 1983 même si les premiers règlements européens sont antérieurs et remontent au début des années 70. Elle concerne vingt-trois des vingt-huit Etats membres de l'Union.

Par ailleurs, l’idée des quotas et des règles imposés aux pêcheurs partout dans le monde pour préserver les ressources halieutiques sont très anciennes. Il y a toujours eu des périodes  ponctuelles de surpêche.

L’Union européenne est aujourd’hui le plus grand marché mondial des produits de la pêche et le cinquième producteur mondial en matière de pêche et d’aquaculture.

Près de 400 000 personnes travaillent dans la filière. En 2014, la flotte européenne était composée de 87.500 navires. Les principaux pays pêcheurs sont l’Espagne, le Danemark, le Royaume-Uni et la France. Ils représentent environ 8% de cette flotte européenne.

Vous êtes à nouveau en ligne