Expliquez-nous ... les plans d'urgence

Dès que la catastrophe de l’Airbus de la Germanwings a été connue, les plans Orsec, Sater et le plan blanc ont été déclenchés. Explications.

Le plan Orsec est un plan de gestion de crise déclenché dans des situations exceptionnelles. Catastrophe naturelle ou technologique, attaque terroriste ou crise sanitaire. Orsec signifie Organisation de la Réponse de Sécurité Civile. Quand il a été créé en 1952, Orsec signifiait ORganisation des SECours.

Orsec aujourd’hui

Actuellement, il n'y a plus de plan Orsec national. Pour faire simple, Orsec peut être régional, départemental (décidé par le préfet du département) ou maritime (décidé par le préfet maritime).

 

Une fois le plan Orsec déclenché, l'organisation des secours est placée sous une direction unique répartie en cinq services : les premiers secours et le sauvetage (les pompiers notamment), les soins médicaux (avec le SAMU), la police et gendarmerie, les liaisons et les transmissions et puis les transports et les travaux. La direction des secours se fait dans un centre opérationnel à la préfecture et dans un poste de commandement installé au plus près du lieu de la catastrophe.

Sater

Le plan Sater est un plan de secours pour rechercher et localiser les avions ou hélicoptères en détresse. Sater signifie Sauvetage Aéro-Terrestre. Il est déclenché au niveau départemental par le préfet en coordination avec l'Armée de l'Air. Le préfet s'appuie sur ses propres moyens mais aussi ceux de la gendarmerie, des services incendies, de secours.

Le plan blanc

C'est un ensemble de mesures d'urgence sanitaires exceptionnelles qui concerne les hôpitaux afin qu'ils puissent faire face à un afflux de victimes. Il est mis en place en cas d'épidémie, de catastrophe, d'accident.  Le plan blanc implique l'ensemble des professionnels de l'hôpital : médecins, personnels soignants, personnels techniques, administratifs qui peuvent être rappelés d'urgence. 

 

Le plan blanc prévoit la mise à disposition de lits supplémentaires dans l'hôpital, la mise en place de chambres mortuaires. Une cellule de crise organise la coordination avec le SAMU, le renforcement des télécommunications. Il prévoit encore l'intervention de la cellule d'urgence médico-psychologique pour soutenir les patients et les familles.

Toutes les vidéos d'Expliquez-nous sont à retrouver ici

Vous êtes à nouveau en ligne