Expliquez-nous... les paradis fiscaux

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que le scandale est "Panama papers" éclabousse de nombreuses personnalités, France Info vous rappelle ce qu’est un paradis fiscal.

Il n'existe pas de définition officielle pour un paradis fiscal, mais plusieurs, dont celle de l'OCDE, qui se bat contre la fraude fiscale. 

Définition de l’OCDE

Pour l'OCDE, un paradis fiscal est un territoire où il n'y a pas d'impôt, ou quasiment pas, sur les particuliers ou les entreprises, où il n'y a aucune transparence où il n'existe pas d'échange d'informations avec les autres pays. Enfin, c'est un territoire qui peut abriter des sociétés rentables sans qu'elles justifient des opérations commerciales véritables.  

Le mécanisme

Cela fonctionne via des sociétés écrans installées tranquillement dans ces paradis. Derrière ces sociétés offshores se cachent les vrais propriétaires de l'argent qui veulent échapper au fisc de leur pays. L'argent peut aussi venir de tous les trafics, du terrorisme. C'est alors de l'argent noir.  

Comme une croisière dans des pays exotiques  

L'OCDE a recensé 38 pays qui ont promis d'être plus transparents, parce qu'ils n'étaient pas clairs.

 

Sur la carte du monde des paradis fiscaux, il y a d'abord les Caraïbes, avec les îles Vierges Britanniques, les Antilles néerlandaises, la Dominique, Montserrat, Sainte-Lucie, Saint-Vincent et les Grenadines, les iles Caïmans, les Bahamas. Pas très loin, il y a bien-sûr le Panama.

 

En Europe, il y a Monaco, Andorre, Gibraltar, le Liechtenstein, Chypre, Malte, les îles qui dépendent de la couronne britannique comme Guernesey, Jersey, l'île de Man.

En Asie, il y a Bahreïn. Pour finir, dans le Pacifique se trouvent notamment les îles Cook, les Samoa, le Vanuatu.   

Des grands pays aussi

D'autres organisations sont plus sévères que l'OCDE comme le réseau "Tax Justice Network" qui pointe des pays plus grands pour leur opacité. Tout en haut du classement se trouve la Suisse, Hong-Kong, les Etats-Unis, notamment avec l'état du Delaware, le Luxembourg, le Liban, l'Allemagne, les Emirats arabes unis, le Japon. 

 

Et "Taxe Justice Network" note que si tous les territoires outremer qui dépendent la couronne britannique étaient rassemblés, ils seraient tout en haut du classement. De toute façon, même sans ça, la City de Londres est considéré comme paradis fiscal par l'organisation. 

Des sommes colossales  

Le Fond monétaire international (FMI) estime que 50% des transactions dans le monde passeraient par un paradis fiscal. Quant à la cagnotte globale qui dort dans les paradis fiscaux a été estimée en 2013 entre 20.000 et 30.000 milliards de dollars. Une manne énorme que les Etats veulent récupérer, d'où la pression du G20 pour supprimer le secret bancaire dans les deux ans qui viennent dans un grand nombre de pays.

Toutes les vidéos d'Expliquez-nous sont à retrouver ici

Vous êtes à nouveau en ligne