Expliquez-nous … les niveaux de vigilance météorologiques

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que le sud de la France a subi ce week-end de fortes pluies et des inondations, France Info vous rappelle ce qu’est la carte de vigilance de Météo France.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La carte de vigilance prend en compte le vent, la pluie, les orages, la neige, le verglas, la canicule, le grand froid et aussi les vagues sur les côtes. La carte comporte quatre niveaux. Avec le VERT, il n’y a pas de danger. Aucune vigilance particulière. Pour le JAUNE, des phénomènes météo habituels sont attendus, mais ils peuvent être dangereux localement, en particulier pour les gens qui travaillent à l’extérieur.

A partir du niveau ORANGE, la météo peut constituer un danger direct pour les personnes. Elle peut perturber les transports, paralyser la circulation routière, entrainer des coupures d’eau et d’électricité. Il faut alors être très vigilant. Ne pas s‘exposer au danger. Pour le niveau ROUGE, le phénomène est d’une intensité rare, qui peut représenter un grave danger pour la population du département. Une vigilance absolue s’impose.

D’un niveau à un autre ?

Le passage d’un niveau à un autre dépend de trois facteurs. D’abord le phénomène météo lui-même. Sera-t-il intense, long ou sur une grande partie du département ? Ensuite, il y a les enjeux sur la zone qui sera touchée : zone peuplée, heures de pointes, départs en week-end ou en vacances. Enfin, la vulnérabilité de la zone touchée. Par exemple, la Normandie sera plus vulnérable qu’un secteur montagneux de Savoie s’il tombe cinq centimètres de neige.

Décision

C’est météo France qui élabore la carte de vigilance. D’abord au niveau local, les centres départementaux font leurs prévisions. Après, il y a sept centres interrégionaux qui proposent des couleurs. Et c’est le Centre national de prévision qui décide des couleurs et publie carte finale. La carte est actualisée au moins deux fois par jour, à 6 heures et 20 heures.

 

Mais il arrive que l’Etat intervienne sur la carte de vigilance. En mars 2013, en plein épisode de gel, par précaution le gouvernement avait demandé à Météo France replacer une vingtaine de département en vigilance orange alors que l’alerte avait été levée.

Reste que quand le niveau est rouge, les services de l’Etat sont en alerte, ministère de l’Intérieur, préfectures, cellule de crise, les maires sont bien-sûr sur le qui-vive. Depuis 2002, la France a connu une vingtaine d’alerte rouge.

 

La carte vigilance de Météo France est relativement récente. Elle date de 2001. Elle a été crée après le passage des deux terribles tempêtes de décembre 1999 pour que la population soit alertée. Avant cette date, le public n’était pas mis au courant. Seuls l’Etat et les services de secours étaient informés.

Vous êtes à nouveau en ligne