Expliquez-nous... le tabagisme en France

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le paquet de cigarettes neutre, mesure phare de la loi Santé, pourra être vendu à partir de vendredi en France, une première en Europe. Mais ces paquets aux messages sanitaires sans logo, obligatoires à compter de l'an prochain, arriveront graduellement dans les bureaux de tabac.

La France compte près de seize millions de fumeurs. Entre 18 et 34 ans, près d’une personne sur deux fume. En 2014, plus de quatre jeunes de 17 ans sur dix déclaraient avoir consommé du tabac au cours des trente derniers jours. On considère que chaque année en France, entre 400.000 et 500.000 fumeurs réguliers arrêtent pour au moins un an.

Dans la population masculine, la proportion de fumeurs réguliers a baissé depuis les années 60, en revanche dans la population féminine, la proportion de fumeuses régulières a augmenté sur le long terme, passant de 10 à 26%. Et depuis une vingtaine d'années, les ventes de cigarettes déclinent en France : 97 milliards d'unités en 1991 à 45 milliards d'unités en 2014. Mais on sait aussi que les fumeurs français n'achètent pas forcement leur tabac dans un bureau de tabac. Les achats transfrontaliers et les achats illégaux représentent une cigarette sur cinq consommée en France. Et pourtant ce ne sont pas les buralistes qui manquent : on compte encore plus 25.000 bureaux de tabac. Le tabac rapporte environ une quinzaine de milliards d’euros de taxes à l'Etat qui a toujours le monopole de la distribution via l'administration des douanes et les buralistes.

Ce tabagisme coûte très cher à la collectivité  

Autour des années 90 au moment où les ventes de cigarette atteignaient des sommets le coût net du tabagisme en France était évalué à plus de 47 milliards d’euros, soit 3% du PIB. C'est énorme

En France, le tabagisme est la première cause de mortalité évitable, avec plus de 70.000 décès chaque année. Le tabagisme actif est considéré comme responsable de 90 % des cancers du poumon en France.Les trois-quarts des décès liés au tabac concernent les hommes. Ces décès représentent, dans la classe d'âge des 35-69 ans plus d’un  tiers 34 % de la mortalité masculine.

Toutes les vidéos d'Expliquez-nous sont à retrouver ici