Expliquez-nous ... le FMI

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que la Grèce s’apprête à rembourser une tranche de 460 millions au FMI, France Info vous rappelle quelle est cette institution.

Le Font monétaire international est une institution qui regroupe 188 pays et qui est lié à l'ONU. Sa directrice générale, c'est Christine Lagarde. Elle a succédé à Dominique Strauss-Kahn. Son siège est à Washington.

Dans la définition officielle du FMI, on peut lire que "le FMI encourage la stabilité financière et la coopération monétaire, facilite le commerce international, œuvre pour la croissance et pour faire reculer la pauvreté dans le monde".

    

Bretton Woods

La création du FMI remonte à la Seconde Guerre mondiale, à juillet 1944 précisément. Alors que la victoire des alliés sur l'Allemagne se profile, 44 pays se retrouvent pendant trois semaines à Bretton Woods dans le New Hampshire aux Etats-Unis. Parmi les participants, le Français Pierre Mendes France ou le Britannique John Meynard Keynes.

L'objectif des travaux est de tracer les grandes lignes du système monétaire international, qui sera finalement centré sur le dollar américain. L’autre objectif est d’aider la reconstruction et le développement économique des pays victimes de la guerre.

Fonctionnement 

Les ressources du FMI proviennent des 188 pays membres, qui participent au financement via des "quotes-parts", qui correspondent au poids des différents pays dans l'économie mondiale. La plus grosse quote-part est celle des Etats-Unis.

Le FMI surveille la santé économique et financière des Etats membres. En cas de problème, il propose une assistance technique. Dans les cas les plus difficiles, le FMI prête de l'argent grâce à ce qu'on appelle des droits de tirage spéciaux.

Contreparties

En échange, le FMI impose les fameux programmes d'ajustement structurels. En clair, le pays qui reçoit l'argent s'engage sur une politique d'austérité avec des privatisations, des coupes dans les budgets sociaux et une  lutte contre la corruption. 

Critiques

Le FMI est souvent critiqué pour cette politique. Depuis les années 80, l'institution a été dominée par des points de vue économiques libéraux, monétaristes, qui veulent limiter au maximum l'intervention de l'Etat. Résultat, le FMI est accusé d'avoir administré des remèdes de cheval à nombreux pays où la pauvreté a finalement augmenté et les conditions sociales se sont détériorées. L'Argentine en a été l'illustration pendant des années.

 

Le prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz a dénoncé cette politique et le FMI lui-même a fait son autocritique récemment en reconnaissant que la rigueur imposée à certains pays les avait affaiblis d'avantage.

Toutes les vidéos d'Expliquez-nous sont à retrouver ici

Vous êtes à nouveau en ligne