Expliquez-nous... la licence de taxi

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

De nombreuses villes ont été bloquées ce jeudi par le mouvement de protestation des chauffeurs de taxi, en colère contre la concurrence d'Uber. Une concurrence qu'ils jugent déloyales car leurs conditions de travail sont différentes. Contrairement aux véhicules Uber, pour circuler, les taxis ont besoin d'une licence.

Ce que l'on appelle communément une licence de taxi s'appelle pour l'administration une autorisation de stationnement (ADS). Délivrées depuis le 1er octobre 2014, elles ne sont plus cessibles, vendables et elles sont valables durant 5 ans renouvelables. Seules les licences attribuées avant cette date peuvent être revendues.Après avis de la commission des taxis et des voitures de petite remise, c'est le maire (ou le préfet de police à Paris) qui fixe le nombre d'autorisations de stationnement, c'est-à-dire le nombre de taxis admis à être exploités dans une commune. La petite plaque rouge fixée sur l'aile avant droite du taxi indique ce numéro d'autorisation de stationnement. Ces autorisations de sationnement sont donc limitées dans chaque commune en partie pour protéger l'activité des taxis. Il y a donc des listes d'attente. Le délai avant d'obtenir sa licence est dans certaines villes particulièrement long.

Comment se passe l'achat d'une licence ?

Seules celles délivrées avant octobre 2014 sont concernées. L'autorisation de stationnement peut être achetée auprès d'un taxi titulaire qui souhaite cesser son activité et transférer sa licence. Ces licences sont un peu le capital, le fond de commerce des artisans taxis. C'est ce qui leur permet parfois de partir à la retraite plus confortablement. Lorsqu'il l'a acquise à titre onéreux, le titulaire de la licence achetée peut lui aussi la revendre à condition de l'avoir exploitée au moins 5 ans.Chaque transaction de licence est enregistrée par la mairie (ou la préfecture de police à Paris). Chaque année, un peu moins d'un tiers des 55.000 licences de taxis sont vendues. 

Combien coûte une licence ?

 La licence de taxi n'a pas la même valeur partout. Négociée de gré à gré, elle obéissent à la loi du marché. A Paris, qui n'est pas la ville la plus chère, c'est entre 220.000 et 240.000 euros. D'ailleurs, dans la capitale, les taxis affirment que la valeur de leur licence a baissé, ils imputent ce fléchissement à la concurrence des voitures de tourisme avec chauffeur. En banlieue, le prix d'une licence varie entre 180.000 et 210.000 euros. Les autorisations les plus chères du marché sont négociées à Nice pour environ 300.000 euros. 

Vous êtes à nouveau en ligne