Expliquez-nous … la déflation

France Info revient sur les grands thèmes de l'actualité de l'année 2014. Aujourd’hui, la déflation.

La déflation est l'un des phénomènes économiques les plus inquiétants. Il s'agit de la baisse généralisée et durable des prix. C’est l'inverse de l'inflation.

Achats différés

A priori, la baisse des prix est une bonne nouvelle pour les consommateurs. Sauf que la déflation fige la consommation et donc gèle l'économie. Quand les prix sont à la baisse plusieurs mois d'affilé, les consommateurs se disent que cela va continuer. Alors, ils suspendent leurs achats en espérant payer moins cher dans le futur.

Spirale déflationniste

Le consommateur se demande pourquoi acheter une machine à laver 450 euros alors qu’il peut l'obtenir à 400 euros quelques mois plus tard. En attendant, la machine reste en magasin, qui lui  ne commande pas de nouvelles machines. A l'usine, le stock de machines à laver gonfle.

 

Le directeur de l'usine décide de baisser sa production pour s'adapter. Cette décision peut entrainer du chômage ou des baisses de salaires dans l’usine. Conséquence le chômeur, ou le salarié qui gagne moins, consomment moins.  Pour parvenir à vendre quelque chose à ces deux personnes, il faut encore baisser les prix. La spirale infernale est enclenchée.

Phénomène durable

Le Japon subit les conséquences de la déflation depuis 20 ans et ne parvient pas à s'en sortir. Il pratique des politiques de relance à répétition qui lui coûtent les yeux de la tête. Les budgets de l’Etat sont très sollicités et la dette publique atteint 230% du PIB. En France, elle est de 95%.

Solutions difficiles à trouver

Face à ce phénomène, les banques centrales sont coincées. Elles ne peuvent pas baisser indéfiniment leurs taux d'intérêt pour relancer l'économie. Actuellement, la Banque centrale européenne pratique déjà un taux directeur très bas (0,15%). Si elle le baisse encore, on passe en négatif.  

 

La déflation est aussi mauvaise pour le budget des Etats. La baisse des prix entraine moins de recettes de TVA, ce qui gonfle le déficit budgétaire et donc la dette dont la valeur réelle augmente avec la déflation. En effet, en période d'inflation, la valeur de l'argent diminue, ça profite à celui qui est endetté. Avec la déflation, c'est l'inverse, la dette est aussi plus difficile à rembourser.

La chronique en vidéo

Toutes les vidéos d' Expliquez-nous, c'est ICI