Expliquez-nous … la colère au Niger

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Au moins 10 personnes ont été tuées dans des manifestations contre Charlie Hebdo au Niger. La colère était dirigée contre les Français et les chrétiens. Pourquoi le Niger ?

La colère du Niger recouvre des raisons religieuses, démographiques, géographiques et économiques.

 

Musulmans

Sur le plan religieux d’abord, il faut savoir que 80% de la population est musulmane au Niger. Il faut aussi savoir que le président nigérien Mahamadou Issoufou était présent à la manifestation des chefs d’Etat à Paris le 11 janvier et qu’il a même déclaré "nous sommes tous Charlie " à la radio. Une déclaration  très critiquée par des musulmans nigériens. Face à ces critiques, le président Issoufou a dû interdire la diffusion du dernier numéro de Charlie Hebdo avec la caricature de Mahomet.  

Pauvreté  

Par ailleurs, il y avait beaucoup de jeunes parmi les manifestants dans la capitale Niamey. Ces jeunes n’ont pas de travail. Car leur pays est le plus pauvre du monde. Dans le classement 2014 du développement humain de l’ONU, le Niger est 187eme sur 187. Le PIB par habitant est de un dollar par jour. Le taux d’alphabétisation est en dessous de la barre de 30%. L’espérance de vie est de 55 ans. Au Niger, le désert couvre 80% du territoire.

Région d’Afrique très tendue  

Ensuite, le Niger est situé dans une région troublée de l’Afrique, avec la présence de plusieurs groupes islamistes. En regardant une carte, c’est clair. Presque toute la  frontière sud du Niger touche le Nigeria. Et au nord du Nigeria, il y a Boko Haram, cette nébuleuse islamiste qui sème la terreur et la mort sur son passage. Ensuite, à l’ouest, le Niger a une frontière avec le Mali. Et au Mali, se trouve AQMI, Al Qaida au Maghreb islamique que la France combat depuis deux ans. Sans compter la frontière avec la Lybie au nord. La Lybie d’où transitent des armes et de la drogue à destination d’AQMI.

Uranium et enlèvements

AQMI a enlevé des Français sur le territoire du Niger, en septembre 2010 dans la localité d’Arlit, une ville minière du nord du pays. Quatre Français ont été retenus en otage par AQMI pendant plus de 1.000 jours. Ils travaillaient notamment pour Areva, qui exploite des mines d’uranium dans cette ville. Car le pauvre Niger est riche en uranium et la France s’en sert pour alimenter ses centrales nucléaires.

Le Niger estime qu’il n’a pas suffisamment tiré de bénéfices de l’uranium pendant des dizaines d’années. Au seinb d'une partie de la population, cela peut aussi alimenter la colère contre la France, l’ancien colonisateur.

Toutes les vidéos d' Expliquez-nous, c'est ICI

 

Vous êtes à nouveau en ligne