Envoyé spatial. Thomas Pesquet, supporter en orbite du XV de France

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Thomas Pesquet vit en apesanteur depuis deux mois et demi, avec cinq autres astronautes. Chaque samedi, il nous raconte sa mission à bord de la station spatiale internationale. Ce weekend, le Français se met à l'heure du Tournoi des six nations.

Pas question pour Thomas Pesquet de rater le Crunch. L'astronaute français compte bien suivre Angleterre-France samedi 4 février, même s'il est loin, très loin au-dessus du stade de Twickenham.

Thomas Pesquet a découvert le jeu à XV lors de son passage à Supaéro, l'institut supérieur de l'aéronautique à Toulouse. En terre de rugby, Thomas Pesquet, ceinture noire de judo, s'essaye au ballon ovale. Un ballon qui l'a suivi jusque dans l'ISS. "Je le sortirai pour les matchs, un peu en tant que symbole et en espérant que ça portera chance à l'équipe de France", nous confie-t-il. Un XV de France relégué à la 5e place du Tournoi l'an passé, quand l'Angleterre, elle, avait fait le Grand Chelem. Pas de quoi entamer l'enthousiasme de Thomas Pesquet. Il croit en Guy Novès et ses joueurs.

Faites de votre mieux et restez vous-mêmes. On croit en vous. On sait que vous pouvez le faire ! J'agiterai mes petits drapeaux français depuis la station spatiale en regardant les matchs

Thomas Pesquet

à franceinfo

Un pronostic Thomas pour ce tournoi 2016 ? "Grand Chelem de la France, sans aucune hésitation!" ... Rendez-vous à la fin du tournoi pour savoir si notre envoyé spatial est aussi bon pronostiqueur qu'astronaute !

Vous êtes à nouveau en ligne