Envoyé spatial. Thomas Pesquet, "DJ officiel de l’ISS"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L’astronaute français Thomas Pesquet, en mission dans l'ISS, nous raconte sa vie à bord, où il s'apprête à fêter son anniversaire en apesanteur… et en musique.

Dans l'univers ultra stérile de l'ISS, pas question d'allumer une bougie, encore moins 39 pour Thomas Pesquet. Mais l'astronaute français pourra se consoler lundi 27 février, jour de son anniversaire, avec deux boites de macarons Pierre Hermé que le célèbre pâtissier a concoctés spécialement pour lui. Le paquet est arrivé juste à temps, cette semaine, à bord du cargo ravitailleur Dragon.

Pas de bougie donc mais sûrement un peu de musique pour l'occasion. Car dans le silence de l’espace, l'équipage branche le son à tour de rôle pour agrémenter ses dîners de quelques notes. "Chacun à son tour propose sa musique. Ça peut être de la musique russe, américaine, les derniers hits. En général, les gens me demandent maintenant plutôt à moi parce qu’apparemment je suis celui qui a le plus prévu de musique, donc je suis en charge de la musique. Je suis DJ officiel de l’ISS", plaisante l'envoyé spatial de franceinfo, avec une attirance prononcée pour l'électro.

La musique du XXIe siècle résonne dans l'espace

"C’est marrant parce moi qui suis plutôt saxophoniste j’aime beaucoup le jazz, le funk, des musiques comme ça. Et maintenant c’est vrai, beaucoup de l’électro. Mais ce n’est pas de l’électro pure et dure non plus, ce n’est pas Deep House. C’est de la musique qui utilise tous les moyens à disposition au XXIe siècle", explique l’astronaute Français. "Le rock c’est sympa, guitare, basse, batterie, alors je vais vexer peut-être beaucoup de monde en disant ça mais on a un peu fait le tour. Je pense qu’il faut faire avec les moyens modernes", poursuit-il.

Je trouve ça sympa, ça ouvre énormément de portes et c’est pour ça que j’ai voulu faire une collaboration avec Yuksek par exemple, un DJ français

Thomas Pesquet

à franceinfo

Cette collaboration avec le DJ rémois a pris la forme d'un clip, dont les images ont été tournées à l'intérieur de la station spatiale. On y voit Thomas Pesquet évoluer en apesanteur… mais pour les pas de danse "c’est pas vraiment mon rayon, confie-t-il. Déjà que sur Terre je suis assez catastrophique donc je pense que dans l’espace je vais m’éviter cet embarras pour l’instant".  

Plus à l’aise aux platines que sur le dancefloor on l’aura compris, Thomas Pesquet fait partager sa playlist à ses collègues astronautes à bord de l’ISS mais aussi sur les réseaux sociaux. On y écoute par exemple Disclosure... Deluxe... The XX.. Talisco... Pony Pony Run Run.. Likkye Li.. et bien-sûr Yuksek qui s'est donc offert un clip en orbite pour la sortie de son nouvel album.