En un mot. Sois fort, petit panda, la vie de diplomate c'est pas marrant

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le mot de l'actu du jour est panda. Cela n'aura échappé à personne. Surtout pas à Nathalie Bourrus.

Vive Yuan Meng ! Le bébé panda né au zoo de Beauval (Loir-et-Cher), en août dernier, a été baptisé lundi 4 décembre. En grande pompe, par Brigitte Macron. Le mot du jour est donc: panda. Mot qui vient du népalais nigalya-ponya, et qui veut dire "animal mangeur de bambou".

J’ai cru qu’on intronisait un roi. Yuan Meng. Mais non, pas du tout, on félicitait… un bébé diplomate ! Doux bébé panda tout puissant, faites que la Chine et la France restent amis, pour toujours. Toi, être noir et blanc, à la fourrure adorable… cesse de faire l’enfant, et transforme toi en maître du Quai d’Orsay, afin que l’argent circule bien entre nos deux pays. Et tu as intérêt à être au top, petit. Parce qu’on a quand même dépensé cinq millions d’euros pour que tes parents soient là, et te fabriquent.

La vache… c’est beaucoup. La diplomatie a toujours couté très cher, en frais courants (en tout, d’ailleurs).

Joyeuse et Rondouillard

Ton papa et ta maman, nommés Joyeuse et Rondouillard (j’ai l’impression de raconter Boucle d’or à mon fils) t’ont eu en août dernier, mon petit. Mais ton jumeau n’a pas survécu… sniff… Ben oui, quand on se sert des animaux, pour la cause des hommes qui font souvent n’importe quoi… ça ne marche pas toujours. Heureusement, toi tu es là. Tu sais, petit, le zoo claque tout de même 750 000 euros par an pour vous préserver, toi et tes copains, là-bas, en Chine ! On a même loué tes parents à la chine, Mais oui, quelle belle histoire ! N’est-ce pas…

Alors, je te conjure de tenir le coup. Oui, je sais, ce n’est pas marrant la vie de diplomate. Tu dois te farcir les discours des hommes. Ah là, c’est une femme qui est venue te voir. Ce n’est pas n’importe qui. C’est ta marraine. Elle s’appelle Brigitte… oui, c’est la femme du président. Non, pas du chinois… du français !

Energique et vigoureux

Elle t’a parlé aujourd’hui. Elle a dit que tu es le fruit le plus énergique et vigoureux de l’amitié entre la France et la Chine. Surtout, il fallait rattraper la bourde de Sarkozy qui avait rencontré le Dalaï Lama, ça avait mis les Chinois très en colère, on était dans la panade, tu sais, petit panda. Bon, là, ça a marché. Mais attention, tiens le coup petit diplomate !

Ah oui, j’oubliais le plus important : le président Macron va en Chine, avec sa femme, dans pas longtemps. On joue gros, là. En un mot : Pandi Panda, mange beaucoup de bambous pour être fort et rester digne. Tu vas en avoir besoin.