En route vers Paris 2024. Quand le corps des sportifs dit stop

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Cécilia Berder, membre de l’équipe de France d’escrime, revisite l’actualité olympique en vue des Jeux de Paris en 2024. 

Notre corps est notre plus belle machine. Capable de prouesses au quotidien, le corps humain peut aussi parfois faire souffrir les sportifs. Le tennisman Andy Murray et la skieuse Lindsey Vonn ne pourront pas prétendre le contraire. Outre un palmarès incroyable, l'Ecossais et l'Américaine ont un autre point commun. Ils ont annoncé leur arrêt de carrière pour la même raison: leur corps a dit stop.

Les amateurs de ski avaient sûrement dessellé chez la skieuse aux 20 globes de cristal que, sur la fin de sa carrière, sa volonté d'aller vite était intacte mais son corps n'attaquait plus la descente de la même manière. En voulant nous protéger, notre corps a cette capacité de se raidir et de créer certains blocages. De telles tensions physiques peuvent créer un déséquilibre qui peut être nuisible dans le sport de haut niveau.

En février dernier, avec sa compatriote Laurenne Ross, sur Instagram, elles ironisaient sur les risques de leur métier en exposant leurs corps meurtris. Lindsey Vonn avait chuté lors du Super G aux championnats du monde avant de remporter une magnifique médaille de bronze quelques jours plus tard sur la descente.

Voir cette publication sur Instagram

The aftermath of our crashes from yesterday. Can’t wait to see what color they turn tomorrow! #youshouldseetheotherguy

Une publication partagée par L I N D S E Y • V O N N (@lindseyvonn) le

De son côté, en début d'année, Andy Murray avait aussi annoncé en larmes la fin de sa carrière à cause de douleurs physiques devenues insupportables. Après une nouvelle opération à la hanche, le joueur recommence à taper des balles sans douleur.

Un observatoire de l'accidentologie

Au-delà de l'usure physique, le sport peut s'avérer bien plus dangereux. Dans certaines disciplines, les athlètes ont atteint une telle dimension physique que les impacts peuvent être terribles. Cette année le rugby n'a pas été épargné. Quatre jeunes joueurs sont décédés sur le terrain ou après un match.

En mars, la ministre des sports Roxana Maracineanu a annoncé la création d'un Observatoire de l'accidentologie dans le domaine du sport. Tous les accidents seront désormais recensés, fédération par fédération. Cette base de données permettra de mieux prévenir les différentes traumatologies et d'apporter une définition plus précise de ce que peut être un sport à risques.

On reste dans notre canapé?

Si le sport peut être dangereux la sédentarité l'est beaucoup plus. Ce manque d'activité physique est considéré selon l'Organisation mondiale de la santé comme le quatrième facteur de risque de décès dans le monde.

Tout est une notion d'équilibre. Pour les sportifs de haut niveau, la répétition inlassable du geste use les articulations, ce qui leur vaut de l'arthrose dès le plus jeune âge et des médecins qui ironisent avec des propos comme "tu as une hanche, un genou ou une épaule d'une personne de 80 ans..."

Le sport une magnifique machine à penser

Si tous les sportifs connaissent la douleur physique, il y a chez certains d'entre eux, un plaisir "quasi sadomasochiste" à ressentir un corps courbaturé, un corps qui tiraille car cela démontre que les limites physiques ont été titillées. Pour les douleurs plus graves ou plus chroniques, c'est à chacun de faire fonctionner sa tête et son corps pour dénouer les tensions musculaires ou articulaires. Échanger avec d'autres sportifs sur leurs astuces du quotidien permet de trouver de nouvelles solutions et de verbaliser sur des douleurs parfois mal comprises du corps médical.

De nombreuses techniques permettent de remettre notre corps au premier plan. La visualisation, en s'imaginant guérir ou marcher sans douleur, peut s'avérer être un véritable atout. La danse ou le yoga peuvent nous apprendre à bouger autrement et à nous tenir debout grâce à notre squelette et pas simplement grâce à nos muscles déjà très sollicités. La médecine alternative (acupuncture, sophrologie, hypnose, méditation...) propose également de nombreuses astuces pour retrouver l'équilibre du corps.

Vous êtes à nouveau en ligne