En route vers Paris 2024. Le village olympique, une cité écologique en héritage

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En septembre 2017, on connaîtra le pays qui organisera les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Si la ville de Paris remporte l'élection, la création du village en Seine-Saint-Denis serait l'occasion de créer une nouvelle cité écologique à la pointe des innovations.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

A l’heure de l'ouverture des cadeaux de Noël, la région de Seine-Saint-Denis pourrait être gâtée si la ville de Paris est retenue pour organiser les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Un cadeau original sous forme de village.

En effet, le village des Jeux de 2024 serait construit sur trois communes de Seine-Saint-Denis : Saint-Ouen, L’Ile-Saint-Denis et Saint-Denis. Pour mieux le situer, il serait bâti à quelques centaines de mètres du Stade de France.

La vitrine des innovations françaises

Le village accueillera près de 15 000 athlètes olympiques ou paralympiques. Il s’étend sur 50 hectares dont 5,7 hectares de plan d’eau et se traverse en 14 minutes à pied. En fait, le village peut être imaginé comme une vrai ville. Beaucoup de services sont proposés. Le cœur du village reste le restaurant principal avec ses 5 000 places sur 11 000 m². Plus de 700 000 repas seront assurés.

Côté détente, il faudra se tourner vers la Cité du Cinéma

Ou sur les bords du fleuve avec une piscine près de la Seine. Pour le décor, les olympiens profiteront de beaucoup de verdure, jusque sur les terrasses des bâtiments. Il y a aura une immense tour de verre, et une tour maraîchère qui accueillera des surfaces agricoles. Il serait alors envisageable pour les athlètes de ramasser leurs légumes sur les toits.

En fait, le village c’est la vitrine des innovations françaises en matière de ville durable. Mobilité, gestion des déchets, consommation énergétique : le moment est idéal pour être exemplaire.

La création d’une éco-cité

Après les Jeux, le village laisserait en héritage 3 500 logements dans un quartier écologique de dernière génération. En fait, la construction de cette éco-cité s’inscrit dans le plan de réaménagement du territoire de Seine-Saint-Denis ; un plan entamé depuis de nombreuses années.

Autre héritage : des équipements publics, une requalification des quais de Seine, de nouvelles capacités d’accueil pour des entreprises et de nouvelles lignes de transports.

Enfin, d’un point de vue historique et symbolique, la première fois dans l’histoire des Jeux où il y a eu un village olympique, c’était à Paris en 1924. L'idée venait de Pierre de Coubertin. Le village se situait à Colombes et était simplement constitué de baraquements en bois assez sommaires.

Vous êtes à nouveau en ligne