En route vers Paris 2024. Le plaisir de manger

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Cécilia Berder, membre de l’équipe de France d’escrime, vient d'être sélectionnée pour les JO de Tokyo. Elle nous fait vivre de l’intérieur le quotidien d’un athlète de haut niveau.

"T'as le droit de manger ça, quand t'es sportif ?" J'ai entendu cette phrase un sacré nombre de fois quand, de temps en temps, je m'accorde un instant de gourmandise.

Malgré quelques idées reçues, il existe autant de stratégies alimentaires que de sportifs. Dans mon groupe, il y a des végétariennes, des allergiques au gluten, des végétaliennes et des très gourmandes. Une caractéristique nous rassemble. Après un gros entraînement ou une compétition, le groupe est affamé et mieux vaut ne pas trop traîner avant de passer à table.

L'alimentation représente l'essence pour notre moteur. C'est notre énergie pour tenir l'entraînement. Parfois, à cause d'un repas mal équilibré on peut encore voir quelques fringales ou pertes de lucidité.

Comprendre son estomac 

Le secret d'un bon équilibre alimentaire réside, pour moi, dans le plaisir d'écouter son corps, de comprendre ses attentes, de lui donner ce dont il a besoin, ce qui lui fait du bien. Cela passe parfois aussi par des instants de gourmandise bien assumés.

L'enjeu consiste à bien connaître notre faim et notre satiété. Il est utile de ne pas confondre la faim avec une envie de manger, souvent lié à un ennui, un stress ou même de confondre la faim avec la soif. En compétition, cela peut encore m'arriver de penser avoir faim, de m'alimenter et finalement d'arriver sur la piste avec l'estomac un peu lourd.

Le plaisir d'un repas partagé

Pour un collectif, partager un repas à table, c'est rassembleur, festif même parfois, car bien souvent loin de l'effervescence d'un enjeu sportif. Tellement de choses se passent autour d'une table. On débrieffe de la compétition, on partage ses doutes, on échange, on rit, on prend son temps.

Souvent le matin d'un championnat, dès le petit déjeuner partagé avec l'équipe, on capte l'énergie et l'influx de ses partenaires.

Si vous aviez des ambitions de "summerbody", autrement dit d'affûter votre corps pour l'été, la stratégie d'une belle tablée et d'un repas partagé n'est peut-être pas la plus adaptée, mais elle aura sûrement, à quelques jours de voir les terrasses rouvrir, bien titillé notre impatience.

Vous êtes à nouveau en ligne