En route vers Paris 2024. La vidéo pour trouver la faille

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Cécilia Berder, membre de l’équipe de France d’escrime, est en pleine préparation pour les JO de Tokyo en 2020. Elle nous fait vivre de l’intérieur le quotidien d’un sportif de haut niveau.

De plus en plus utilisée par de nombreux sports, la vidéo est devenue un outil indispensable pour progresser dans sa pratique. Deux arguments expliquent cette évolution. Les progrès techniques permettent de récupérer plus vite et dans de meilleures qualités les films des matchs en compétition. Il y a quelques années, les assauts n'étaient pas tous filmés. Aujourd'hui, avec la mise en place de la vidéo arbitrage, il est très facile de retrouver sur internet nos matchs.

La vidéo, un outil pour observer points faibles et forts de l'adversaire

Aussi, si la performance se joue dans les détails, la vidéo est un outil époustouflant pour remarquer les habitudes de certains tireurs, les points forts et les points faibles. Un escrimeur aura en toute logique des zones de confort sur la piste, des cibles privilégiés ou un rythme qui ne lui correspond pas. La vidéo peut apporter de manière objective et chiffrée des réponses pour trouver la faille de notre adversaire.

Après les championnats du monde de juillet à Budapest, Cécilia Berder se prépare pour Tokyo 2020 et la vidéo est l\'un des outils essentiels pour progresser dans la pratique.
Après les championnats du monde de juillet à Budapest, Cécilia Berder se prépare pour Tokyo 2020 et la vidéo est l'un des outils essentiels pour progresser dans la pratique. (BIZZI TEAM)

La vidéo est objective car elle ne ment pas

L'entraîneur peut parfois nous indiquer que tel geste est faux ou imprécis. L'exemple parfait repose sur la position de nos pieds parfois trop rapprochée. Si on le voit à la vidéo, c'est encore plus efficace. La parole du coach n'est pas remise en question mais un ralenti reste plus puissant et palpable que des mots ou des sensations. D'autres erreurs de positions sont aussi très visibles, comme un buste trop incliné ou une perte d'équilibre.

Enfin, la vidéo s'avère être un outil remarquable à l'heure de débrieffer sa performance. Lors d'une compétition, on peut parfois manquer de lucidité sur notre réalisation. On peut penser qu'on était dans le juste mais que l'arbitre n'a pas aidé ou qu'on a mal tiré alors qu'au contraire tout n'est pas à jeter. Elle permet de déconstruire certaines croyances. Elle apporte un regard honnête et parfois bienveillant quand nos sensations sont troublées par une envie trop forte de gagner.

Vous êtes à nouveau en ligne