En route vers Paris 2024 - L'importance d'associer la population au projet

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En septembre 2017, on connaîtra le pays qui organisera les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Dans cette course, Paris, ville candidate, n’a pas souhaité demander l’avis de la population via un référendum mais elle compte sur ses idées et orientations pour construire un dossier solide.

L’adhésion populaire est indispensable lorsqu’une ville désire organiser les Jeux sur son territoire. Au même titre que le soutien du monde économique, des sportifs ou des responsables politiques.

Pourtant, le comité de candidature de Paris n’organisera pas de référendum. Etienne Thobois, directeur général de Paris 2024 explique que "dans un processus de candidature, les opposants sont souvent bien plus motivés pour se mobiliser que les partisans du projet."

Pour la maire de Paris, Anne Hidalgo, "une phase de pédagogie est indispensable".  

L’exemple de l’Allemagne a surement aussi refroidi toute volonté de référendum. Hambourg a dû se retirer de la course pour les Jeux en 2024 suite au refus de ces habitants.  Munich a subi le même sort avec les Jeux d’hiver en 2022.

Par le passé, d’autres villes avaient vu leur rêve olympique brisé suite au jugement du peuple, comme Oslo, Stockholm pour les Jeux de 2022 et Boston pour 2024.

Générer des idées et susciter l’adhésion populaire

Il ne sera donc pas possible de refuser cette candidature de Paris mais chacun de nous pourra malgré tout définir certaines orientations.

Par exemple, 1% du budget -soit 1,4 million d'euros- va être proposé en budget participatif. Cela veut dire que pour les aménagements autour des sites olympiques (jardins, bancs, équipements de proximité…) il sera possible de donner son avis.

Il est également possible d'être associé au projet et de partager ses idées via le site concertation.paris2024.org.  Trois thèmes principaux sont abordés : sport et société – développement économique et territorial - jeux fête et participation-. Ce principe de concertation a aussi été réalisé dans les écoles et les lycées.

Les idées qui recevront le plus de succès pourront être ajoutées à la dernière version du dossier de candidature (dossier qui doit être remis au Comité international olympique (CIO) en février 2017).

Le tournoi olympique de pétanque à Marseille ?

Pour l’instant, la plate-forme internet réunit plus de 6.000 votants. Quelques idées sortent du lot, comme par exemple décorer la ville par des records olympiques. L’objectif consiste à mieux les visualiser. On pourrait alors comparer la vitesse de son métro avec celle d’Usain Bolt, admirer un objet fixé à la hauteur du record de saut à la perche, admirer sur nos trottoirs le record du saut en longueur. Il a été proposé aussi un saut de parachutistes qui forment les anneaux olympiques lors de la cérémonie d’ouverture, un éclairage des monuments aux couleurs des Jeux ou encore, si la pétanque est olympique en 2024, un internaute propose de délocaliser le tournoi à Marseille.

Cette concertation se déroule jusque fin octobre. On connaîtra à partir du mois de novembre les idées retenues par le comité de candidature.

L’actualité de la semaine

Il aura manqué le soutien des responsables politiques pour Rome. En début de semaine, la ville a officiellement abandonné sa candidature après le refus de la maire de soutenir le projet. Les villes candidates à l'organisation des Jeux de 2024 se résument à Paris, Los Angeles et Budapest.

Vous êtes à nouveau en ligne