En route vers Paris 2024. Comment héberger les visiteurs durant les Jeux ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En septembre 2017, on connaîtra le pays qui organisera les Jeux de 2024. On estime à plus de trois millions en cumulé le nombre de spectateurs sur la période olympique. Garantir à chaque visiteur une capacité d'hébergement exemplaire reste un enjeu de taille.

500 000 visiteurs étrangers sont attendus en moyenne durant la quinzaine olympique. Si Paris organise les Jeux en 2024, la ville pourra s’appuyer sur une capacité d’accueil reconnue.

La capitale compte plus de 133 000 chambres d'hôtels dont 70% sont situées dans un rayon de 10 kilomètres autour du centre de Paris. Les visiteurs pourront également être logés dans 98 256 autres types d’hébergement (26 259 chambres étudiantes, 14 769 apparts hôtels/maisons d’hôtes et 50 000 locations entre particuliers.)

Louer son appartement

Si vous êtes tenté de louer votre appartement durant les Jeux Olympiques et Paralympiques, l'occasion peut être belle pour arrondir vos fins de mois.
Le site TripAdvisor, spécialisé dans les conseils touristiques, a ainsi observé à Rio pendant les Jeux de 2016 une augmentation des prix de 122%, par rapport à la même période 2015.
A Londres, durant les Jeux de 2012, dans le quartier de Stratford, (quartier tout proche du village olympique), certains loyers ont même été multipliés par 5.

Mettre en place un accueil exemplaire

A la différence de Rio cet été, qui avait fait du site AirBnb (site de logement entre particuliers) un vrai partenaire pour pallier le manque de logements, le comité de candidature de Paris souhaite travailler en étroite collaboration avec le monde hôtelier. L'objectif est de garantir à chaque visiteur un accueil exemplaire, une accessibilité pour handicapés optimale et une expérience des Jeux unique.
Une chartre de bonne conduite est d’ailleurs en cours de réflexion pour éviter une envolée des prix.

Enfin, la construction de 7 854 chambres d'hôtels supplémentaires est également au programme. Les centres internationaux de séjour Ravel et Kellerman qui permettent des séjours économiques dans Paris seront aussi rénovés.

Des logements insolites

Si les visiteurs ne trouvent pas leur bonheur à travers cette offre, le comité de candidature de Paris 2024 pourrait alors s’inspirer des idées brésiliennes. Outre se loger dans les auberges de jeunesse des favelas, la ville de Rio avait proposé de transformer certains "love hôtels" (autrement dit, les hôtels de l’amour) en chambres d’hôtel. Les lits ronds et les miroirs au plafond avaient alors été changés pour un mobilier plus classique.

Vous êtes à nouveau en ligne