Le petit garçon qui voulait envoyer une lettre sur Mars

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Ca pourrait être le titre d’un livre pour enfants à glisser avec les cadeaux sous le sapin, mais l’histoire est bien réelle, et nous vient d’Angleterre.

Passionné par les étoiles, Oliver Giddins, du haut de ses cinq ans, a voulu envoyer une lettre sur Mars. Et la poste britannique a pris sa requête très au sérieux. Royal Mail a d’abord contacté la Nasa, qui lui a communiqué le prix du voyage sur Mars de la sonde Curiosity, soit environ 700 millions de dollars. Rapporté au poids d’une lettre de 100 grammes, ça reviendrait à 18.000 dollars, sans compter l’acheminement du courrier jusqu’à la base de lancement de la fusée !

L'affranchissement sera cher, très cher...

Royal Mail est donc arrivé à la conclusion qu’il faudrait 18.416 timbres de première classe, ou alors 21.486 timbres de seconde classe.  "C’est beaucoup d’argent" aurait répondu le petit Oliver, dont les parents hésitent encore sur l’investissement.

Une drôle d’histoire de correspondance, mais pas forcément la plus loufoque, quand on se souvient qu’il était possible, dans les années 1910 aux Etats-Unis, d’envoyer…des enfants par courrier ! Il suffisait alors d’un timbre sur le pull. Jusqu’à l’interdiction de ces colis humain, officiellement instaurée en 1915.

Vous êtes à nouveau en ligne