Le Brésil inquiet face à la propagation du virus Zika

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Transmis par les moustiques, le virus est particulièrement dangereux pour les femmes enceintes et leur bébé. Toute l'Amérique Latine est désormais concernée.

Le virus serait arrivé au Brésil lors de la Coupe du monde de football en 2014. Depuis, il s’est répandu dans 21 Etats, touchant aussi des grandes villes comme Sao Paulo et Rio de Janeiro.

En octobre dernier, le ministère brésilien de la Santé a confirmé qu'il existait bien un lien entre le virus zika et l’épidémie de microcéphalie en cours dans le pays. La microcéphalie est une malformation foetale, qui entraîne chez le nourrisson des dégats cérébraux irréversibles, du fait d'un cerveau trop petit. Les experts sont assez alarmistes: 100.000 bébés pourraient être touchés par la microcéphalie  d’ici à 5 ans.

Evidemment, le virus Zika ne s'arrête pas aux frontières brésiliennes. D'autres pays latino-américains sont touchés ces derniers mois, comme le Guatemala, le Honduras et la Colombie. Sa présence a été détectée en Martinique et en Guyane.

Vous êtes à nouveau en ligne