En Suisse, pour la première fois une commune près de Genève est labellisée bio

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La ville de Lancy a obtenu le label bourgeon, l'équivalent de AB en France. Il s'agit d'une première dans le pays. 

Après les produits, les villes ? En Suisse, la commune de Lancy, près de Genève, vient d'obtenir le label bio après s'être débarrassée de tous ses produits chimiques. Il s'agit d'une première dans le pays et peut-être même en Europe. Plusieurs communes françaises ont téléphoné à la ville de Lancy pour voir si elles aussi, pouvaient devenir bio.

"Même le cimetière est bio"

Sur le papier, une ville bio ressemble à une ville normale. Lancy est l'une des plus grosses communes du canton de Genève avec 31 000 habitants et plus de 55 hectares d'espaces verts cumulés. Dans tous ces espaces, les pesticides et engrais ont été bannis. Le désherbage se fait désormais à la main. La ville a même créé son compost et trouvé des graines bio pour ses cultures explique Sandrine Michaillat, en charge des espaces verts. "Tous les massifs, les parcs, les bords ou encore les périmètres dans les écoles, tout est labellisé bio, même le cimetière est bio", explique-t-elle.

La commune répond à tous les critères du bourgeon délivré par Bio Suisse. C'est l'équivalent du label AB en France. Plus de 7 000 entreprises agricoles le possèdent en Suisse. Désormais, il faut donc rajouter maintenant une commune. Des inspecteurs s'assurent chaque année que Lancy respecte le cahier des charges, au risque de perdre son label. 

Une ville pas si verte que ça

Si Lancy est officiellement la première et la seule ville bio de Suisse et peut-être d'Europe, tout n'est pas si écolo que ça. Chaque jour, la ville est traversée par des milliers de voitures qui se rendent à Genève. Les produits qu'on trouve dans les commerces ne sont pas plus bio à Lancy qu'ailleurs et la cantine scolaire ne l'est pas plus. On serait tenté de parler de coup de communication mais ce n'est pas l'avis de Damien Bonfanti, élu à la ville de Lancy. "Si on veut que les habitants changent leurs habitudes, que les commerçants changent leurs comportements, il faut déjà que de notre côté on le fasse pour prouver qu'on peut le faire", explique-t-il.

Si on veut du changement, il faut que la commune soit exemplaire

Damien Bonfanti

à franceinfo

Damien Bonfanti explique que le conseil municipal a voté une stratégie de développement durable "qui tient compte des espaces vert, de la mobilité, de l'énergie et de l'urbanisme. Il y a tout un changement qui est en train de s'accomplir dans la commune". 

La commune va maintenant sensibiliser ses habitants pour que tous ceux qui ont un jardin passent aussi exclusivement au bio. Coup de com ou pas, cette initiative intrigue beaucoup, y compris à l'étranger. Plusieurs communes françaises, notamment en Île-de-France, ont appelé la mairie pour savoir comment Lancy avait obtenu le label bio. .

Vous êtes à nouveau en ligne