En Suède, le meurtre d'une femme en pleine rue suscite une vague d'émotion

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Karolina Hakim, agée de 31 ans, a été tuée à Malmö. Un meurtre qui a poussé les autorités à agir. 

C'est un meurtre qui choque la Suède. À Malmö, une jeune femme de 31 ans a été assassinée dans des circonstances particulièrement choquantes. Karolina Hakim a été exécutée, en pleine rue, en plein jour, alors qu'elle portait son bébé de deux mois dans les bras.

Une manifestation à venir 

Malmö est une ville frontalière avec le Danemark et elle est souvent présentée comme le Chicago suédois, toute proportion gardée. Mais cet assassinat est un peu la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Karolina Hakim venait tout juste de finir ses études de médecine. Les faits se sont passés dans un quartier plutôt chic, et sa mort a décidé d’autres mères de familles à se mobiliser. Miriam Bagher a lancé ce mouvement à travers un groupe Facebook intitulé "La révolte des mères".
"La réponse a été énorme, nous sommes maintenant plus de 5 000, explique-t-elle à franceinfo. Nous voulons que le gouvernement agisse. Nous avons un groupe qui prépare une liste de revendications, et nous allons aussi organiser une manifestation à Malmö". 

L'insécurité est grandissante en Suède 

En Suède, l'insécurité grandit. Avec ses spécificités, notamment sur l’usage d’explosifs. Le 4 septembre dernier, la façade d'un appartement a ainsi été détruite dans le quartier de Almvik. Rien qu’à Malmö, on a compté plus de 100 explosions entre 2017 et 2018.

Les problèmes entre bandes se règlent souvent avec des armes à feu. Le taux d’homicide, qui baissait depuis vingt ans, remonte depuis 2012. "Cette violence est liée à des réseaux qui sont apparus dans nos banlieues", estime Amir Rostami, un universitaire spécialiste de ces bandes. Selon lui, "les conflits peuvent naître pour des affaires de drogue, mais aussi pour une petite amie. Peu de choses suffisent pour que l’on sorte les armes, dans un gang". On le sait peu, mais pour les homicides avec armes à feu chez les 15-29 ans, la Suède détient même le record européen. 

Depuis les autorités ont décidé d’agir d’autant que deux jours après l’assassinat de Karolin Hakim, une autre jeune fille a été tuée également par balles à Stockholm. Deux drames qui ont poussé le roi de Suède, fait rarissime, à exprimer publiquement son inquiétude. Le gouvernement a aussi invité tous les partis politiques, sauf l’extrême-droite, à faire de nouvelles propositions pour mettre fin à cette violence.

Vous êtes à nouveau en ligne