En Inde, on produit de l'électricité à partir d'écailles de poissons

Générer de l'électricité avec comme seule source des écailles de poissons est extraordinaire. Cela a été réussi par des chercheurs indiens. L'alignement de ces écailles, qu'on fait ensuite bouger, permet de générer un courant qui pourra ensuite être utilisé à des fins médicales, par exemple.

Les deux chercheurs de l'université de Javadpur, à Calcutta, se sont certainement inspirés de leur environnement, car les habitants de cette région sont les plus avides consommateurs de poissons en Inde. Les scientiques ont donc récupéré les rejets d'une usine de préparation de poissons – ils ont pris leurs écailles, les ont alignées sur des bandes fines et flexibles, les ont plongé dans de l'eau. Et ont régulièrement tapoté sur sa surface. Et ce sont ces ondes, ce mouvement qui a créé un courant, qui s'est lui-même propagé le long des écailles. Cela a été possible grâce à leurs propriétés dites piézoélectriques, c'est à dire que quand elles entrent en mouvement ou en vibration, ces écailles créent une tension et donc un courant. Ces chercheurs ont ainsi pu, en alignant seulement quatre écailles, générer de l'électricité à une tension de 14V, soit assez pour allumer 50 petites ampoules led bleues. Ceci, cela va sans dire, grâce à une source d'énergie totalement écologique.

Une technique seulement expériementale

Cela fait longtemps que les scientifiques essaient de créer des générateurs d'électricité miniatures, pour alimenter des appareils nomades par des panneaux solaires ou autres sources renouvelables, mais cela revient en général cher pour une tension peu élevée. L'avantage des écailles de poisson est qu'elles ont cette incroyable capacité naturelle de générer ce courant par simple mouvement, qu'elles sont naturellement alignées, flexibles et biocompaibles. C'est à dire que l'on pourrait les insérer dans le corps pour alimenter un pacemaker, par exemple.

Vous êtes à nouveau en ligne