En direct du monde. Les Islandais soutiennent de façon inconditionnelle leur équipe de football pour son premier Mondial

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Vendredi 22 juin, l'équipe de football islandaise affronte le Nigeria et après son exploit, et un  match nul face à l’Argentine il y a six jours, c’est tout le pays qui est à fond derrière son équipe.

La Coupe du Monde continue avec les deuxièmes matchs des groupes. Ce vendredi 22 juin, deuxième rencontre pour l’Islande après son exploit lors de son premier match dans un Mondial et le nul 1-1 face à l’Argentine, il y a six jours. Les Islandais affrontent le Nigeria à 17h00, heure française.  

Le match a été suivi par 60% des Islandais

Le premier match de l’Islande contre l’Argentine, samedi dernier, est devenu l'évènement sportif télévisé le plus suivi de l'histoire de l’île volcanique. Incroyable : un pic de 99,6% d’audience a été enregistré à 14 heures 54 minutes précises, pendant le temps additionnel de la seconde période. Ce qui signifie que la quasi-totalité des Islandais qui avaient la télé allumée était en train de regarder le match. Si on prend en compte la totalité de la population, et pas seulement celle qui regardait la télé, le match a été suivi par 60% des Islandais. Cette statistique historique détrône ainsi le précédent record durant le 8e de finale contre l'Angleterre à l'Euro 2016 et la victoire 2 buts à 1 où 58,8 % des Islandais étaient devant leur poste. Ce genre de performance n’est d’ailleurs atteint dans le pays que durant la diffusion de l’Eurovision, un programme très, très suivi en Islande.

Les avenues de la capitale étaient désertes 

Où les Islandais se retrouvent-ils justement pour suivre la rencontre ? En tout cas pas sur les routes ! Des images en temps réel des plus grandes avenues de la capitale islandaise pendant la rencontre ont circulé sur les réseaux sociaux : elles étaient désertes là où le trafic est habituellement dense. Le temps est comme suspendu pendant ce Mondial où les Islandais se sont retrouvés majoritairement dans les bars, pour suivre en masse le premier match la semaine dernière. Des lieux à l’abri car le temps n’était pas au rendez-vous.

Seuls quelques centaines de courageux ont bravé la pluie devant les deux écrans géants installés pour l’un sur une place en plein centre-ville et l’autre dans un parc proche du lac qui fait face à l’hôtel de ville. Jackpot pour les débits de boisson comme le Kex Hôtel, par exemple, en centre-ville qui diffusait la rencontre sur un écran géant et qui a plus que triplé son chiffre d’affaires, passant de 6 500 euros un samedi ordinaire à plus de 21 000 euros. Les prévisions météo annoncent un temps plus clément ce vendredi, en tout cas plus sec, que jeudi où il a plu toute la journée. Cela devrait permettre les moments de communion autour des écrans géants en plein air.

Les Islandais toujours aussi fans

Cette équipe fait clairement leur fierté. Et ils sont très nombreux à avoir acheté leur maillot et plus nombreux encore s’identifier à leurs joueurs en apposant leurs noms dessus : Sigurðsson, Guðmundsson, Finnbogason, Halldórsson. Ce qui était moins fréquent il y a une quinzaine d’années. Et puis ils font le déplacement en nombre : 5 000 environ, samedi dernier, et probablement autant ce soir encore, pour faire raisonner leur inégalable clapping.  

Vous êtes à nouveau en ligne