En direct du monde. Le Danemark, nouvel eldorado pour les exportateurs de vin français ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Au Danemark, la consommation de vin est en forte hausse depuis 10 ans. Mardi, une vingtaine de viticulteurs français sont allés faire leur promotion à Copenhague. 

Au Danemark, la consommation de vin a augmenté de 25% en 10 ans. Ce marché intéresse au plus haut point les viticulteurs français qui sont venus à Copenhague promouvoir leurs produits, mardi 7 mars. 

Trois quarts des ménages danois consomment du vin. Les Danois consomment 35 litres de vin par habitant et par an, en moyenne. C'est beaucoup moins que les Français qui sont toujours les plus gros buveurs au monde, avec 44 litres par an et par personne. Cependant, le Danemark est le pays qui en consomme le plus en Scandinavie.

Les vins français représentent 20% du marché danois

C’est aussi un marché libre, sans monopole. Il est donc ouvert aux viticulteurs français. Ils étaient une vingtaine mardi à s’être déplacés dans un hôtel chic de Copenhague, pour faire goûter leurs millésimes.

David Quillin, viticulteur de la région Rhônes-Alpes, a présenté une bouteille de saint-joseph à un sommelier danois. "Il y a un bon équilibre, entre l’acidité et le côté fruité", remarque Hansen. Comme la majorité des Danois, ce sommelier apprécie surtout le rouge, qui représente environ trois quarts de la consommation de vin dans le pays.

Les vins bio et naturels progressent

Au Danemark, on cherche d'abord le prix. Leur premier fournisseur reste l'Italie et la France arrive juste derrière, avec plus de 20% des parts de marché. Aujourd'hui, les Danois valorisent de plus en plus la qualité et la diversité des cépages. Ainsi, les vins biologiques et naturels ont dépassé le simple phénomène de mode. Ils sont devenus un marché à part entière.

Hans Scheffenberg, un importateur danois, le confirme. "Je suis allé au salon mondial du vin bio, à Marseille, en janvier dernier, explique-t-il. Il y avait environ 950 exposants et énormément d’importateurs danois. Alors que lorsque j’y suis allé pour le première fois il y a 12 ans, il y avait environ 200 exposants et seulement deux importateurs danois."

Les ventes de vin effervescent est également à la en hausse. En 10 ans, l’importation des vins mousseux a doublé, et l’importation du champagne a fait un bon de 80%.

En revanche, la jeune clientèle se tourne davantage vers les vins du Nouveau Monde : Afrique du Sud, Argentine, Nouvelle Zélande et Australie, par exemple. Ils sont perçus comme plus modernes, et sont surtout moins chers.

Cap vers l'Islande

Par ailleurs, mercredi 8 mars, les viticulteurs français vont faire la promotion de leurs produits en Islande. Dans ce pays aussi, les tendances s’orientent vers les vins bio, naturels et mousseux. La France y occupe la première place pour les produits haut de gamme.

L’Islande est un petit pays, seulement 330 000 habitants, mais avec un fort potentiel car le tourisme explose. La boutique duty free de l’aéroport de Reykjavik enregistre pas moins de 7,5 millions de passages par an.

L’objectif, pour les viticulteurs français, est donc de garder leur place de numéro un dans le haut de gamme, aussi bien en Islande qu’au Danemark, et se faire connaître encore davantage dans ces nouveaux marchés. Il est aussi de s’imposer comme la référence, en termes de vins bio et naturels.

Vous êtes à nouveau en ligne