En direct du monde. Une exposition photos comparant des Africains et des animaux a été retirée d'un musée en Chine

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les clichés du photographe chinois Yu Huiping mettaient côte à côte des Africains, et des animaux sauvages.

Un enfant qui ouvre la bouche à côté d’un chimpanzé dans la même attitude, un homme qui montre les dents à coté d’un lion qui rugit. En tout, une douzaine de clichés ont été jugés dégradants dans cette exposition de 150 photographies intitulée "Voici l’Afrique", qui est le fruit du travail de plus de 30 photographes chinois en Afrique. L'exposition était présentée au musée provincial du Hubei, dans la ville de Wuhan, dans le centre de la Chine.

L'artiste incriminé a d’abord justifié son travail, en expliquant qu’il voulait mettre en avant des animaux totems de la culture chinoise, au côté des Africains. Mais les réseaux sociaux africains se sont enflammés à juste titre. Une pétition intitulée "non les noirs ne sont pas des animaux" a été lancée sur internet. Elle a recueilli 6 000 signatures en quelques jours seulement.

Les photos ont été décrochées par le conservateur de l exposition, "nous avons remplacé les photos que les amis africains jugent choquantes", a-t-il expliqué.

Ce n’est pas la première fois que la Chine est montrée du doigt sur des questions raciales

En mai dernier, une publicité pour une lessive diffusée en Chine avait choqué les réseaux sociaux. Vue plus de 5 millions de fois, la vidéo montrait une Chinoise, passant à la machine à laver un ouvrier noir couvert de peinture. L’homme en ressortait transformé en asiatique. La compagnie de lessive avait présenté ses excuses.