En direct du monde. En Hongrie, des chèques-cadeaux pour les retraités distribués par les fonctionnaires

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le gouvernement populiste hongrois de Viktor Orban gâte les retraités. Pour Noël, il leur offre des chèques-cadeaux d’une valeur de 30 euros. Et ordonne aux fonctionnaires de les remettre, au porte-à-porte.

Pour Noël, le gouvernement hongrois offre aux retraités des chèques-cadeaux d'une valeur de 30 euros aux retraités. Une somme non négligeable, quand on sait que la pension de certaines personnes âgées ne dépasse pas 180 euros par mois.

Ce cadeau a provoqué une controverse. Le gouvernement a proposé de faire distribuer ces chèques-cadeaux, avec lesquels on peut payer au supermarché, dans certains restaurants et hôtels, par les fonctionnaires. L’idée était que, entre le 19 et le 24 décembre, les hauts fonctionnaires en poste dans les préfectures aillent sonner au domicile des retraités après le travail pour leur apporter en mains propres ce merveilleux cadeau de Noël.

Selon le vice-Premier ministre Janos Lazar, c’était une bonne occasion pour ces cadres, qui travaillent un peu en vase clos, d’avoir un contact avec la population. D’après un autre politicien de droite, il fallait éviter d’envoyer les bons par la poste, parce que les retraités risquaient de croire qu’on leur enverrait la même chose tous les mois.

Les fonctionnaires réagissent très mal 

Les fonctionnaires n’ont aucune envie de jouer au père Noël. Ils sont environ 30 000 dans toutes les préfectures. Et en Hongrie il y a 2,7 millions de retraités. Cela ferait donc une centaine de personnes à visiter par fonctionnaire. Pour les syndicats, il est hors de question que les femmes, qui sont majoritaires dans la fonction publique, et dont beaucoup avaient posé des congés pendant les fêtes, sacrifient leurs vacances pour sillonner en voiture les routes verglacées et aller sonner chez les personnes âgées.

Ces cadres n’avaient pas envie de se transformer en petits soldats en bonnet rouge. Car selon la presse, les fonctionnaires auraient aussi été chargés de sonder un peu ces retraités, de savoir ce qu’ils pensaient du gouvernement à un an et demi des élections.

Mais ce beau plan est tombé à l’eau. Depuis quelques jours, ils sont distribués par la poste, avec une lettre personnalisée du Premier ministre Viktor Orban. Et c’est un peu le chaos, certaines personnes n’ont reçu que la moitié des coupons promis.

Un cadeau qui rapporte

Ces chèques-cadeaux sont édités par une société privée, qui a des liens avec le pouvoir. Chaque fois que l’Etat lui commande des chèques, elle gagne de l’argent. En l’occurrence, elle va toucher plusieurs milliards de forints, soit quelques millions d’euros. Encore plus que les retraités, c’est cette société qui reçoit un beau cadeau de fin d’année au pied du sapin !

Vous êtes à nouveau en ligne