En direct du monde. En Hollande, bientôt une ferme flottante dans le port de Rotterdam

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Aux Pays-Bas, une ferme un peu particulière doit bientôt sortir de terre, ou plutôt de la mer. Un immense ponton accueillera bientôt un élevage de vaches au cœur du port de Rotterdam.

Un élevage de vaches laitières et peut-être bientôt de poules sur l'eau, dans le port de Rotterdam ? Vous ne rêvez pas, le projet est bien réel. La mairie de Rotterdam a déjà donné son feu vert au projet. La réalisation de cette ferme débutera bientôt, une première mondiale. Un ponton flottant de 1000m2 qui accueillera dès l'été prochain une quarantaine de vaches, puis si tout va bien des milliers de poules. Le tout au cœur du port de Rotterdam, pour un coût estimé entre 2 et 3 millions d'euros.

Rapprocher la campagne des villes

L'idée, c’est de ramener la campagne au plus près de la ville. Au lieu de faire des longs trajets pour aller chercher leurs produits, restaurateurs, commerçants et consommateurs de Rotterdam n’auront qu’à aller directement s’approvisionner en lait et fromages dans cette ferme, en pleine zone urbaine. Moins de transport, donc moins d’émissions de CO2. Et ça ne s’arrête pas là, puisque la ferme flottante se veut aussi autonome en énergie et en ressources. L’eau de pluie est récoltée et l’urine et les déjections des vaches seront par exemple recyclées pour servir d’engrais.

Gagner de la place dans un pays à forte densité de population

La densité de population aux Pays-Bas est très forte et les terrains de moins en moins nombreux. Mais ce ne serait pas le seul avantage. Les activités du port industriel de Rotterdam se déplacent toujours un peu plus à l’ouest, vers la mer du Nord. Et le vieux port du centre ville se vide progressivement. Ce type d’infrastructures doit donc permettre de redynamiser des zones portuaires laissées à l’abandon.

Une crainte : que les vaches aient le mal de mer

Plusieurs élus s'opposent au projet. A commencer par le parti pour les animaux, le Partij voor de Dieren, qui a quatre sièges au parlement. Pour eux, les animaux de ferme n’ont rien à faire sur un bâtiment flottant. Et ils en sont convaincus, les vaches risquent d’avoir le mal de mer. D’ailleurs, ils ne sont pas les seuls. Un élu de la gauche radicale s’en est lui aussi inquiété. La ville se veut pourtant rassurante. Elle a été contrainte d'ouvrir une enquête sur le bien être des vaches et selon les chercheurs, non, les vaches n'auront pas le mal de mer.