En direct du monde. Au Niger, l'Europe finance plusieurs projets pour réduire le flux de migrants

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'Union européenne a invité des entreprises du vieux continent au Niger afin qu'elles investissent pour améliorer les conditions de vie des habitants. Objectif : réduire le nombre de candidats au départ vers l'Europe. 

Le Niger est un pays stratégique pour les Européens. C'est par là que transitent la plupart des migrants qui veulent rejoindre l'Europe. Pour réduire le flux, l'Union européenne finance depuis 2015 plusieurs projets et veut désormais créer un tissu économique au Niger pour dissuader les candidats au départ. Le président du Parlement européen, Antonio Tajani, était, la semaine dernière dans la capitale nigérienne à Niamey, accompagné d'une trentaine de chefs d'entreprise européens à la recherche d'opportunités d'investissements.

Baisse du nombre de départ de 90% en deux ans 

Le nombre de migrants qui a quitté le Niger pour rejoindre la Libye avant de tenter la traversée vers l'Europe a été réduit de plus de 90% ces deux dernières années.  Notamment grâce aux efforts menés par le gouvernement nigérien avec le soutien de l'Europe pour mieux contrôler la frontière entre le Niger et la Libye. Mais cela ne suffit pas selon le président du Parlement européen, Antonio Tajani. "En 2050, nous aurons deux milliards cinq cents millions d'Africains, nous ne pourrons pas bloquer avec la police et l'armée l'immigration, donc voilà pourquoi il faut intervenir tout de suite". Selon le président du Parlement européen, il faut donc améliorer les conditions de vie des Nigériens pour les dissuader de venir en Europe.

Des entreprises françaises vont investir au Niger 

La société française Sunna Design, travaille dans le secteur de l'éclairage public solaire et souhaite s’implanter au Niger. Pourtant les difficultés sont nombreuses, notamment la concurrence chinoise, l'insécurité, ou encore la mauvaise gouvernance. Stéphane Redon, le responsable export de l'entreprise, y voit pourtant un bon moyen d'améliorer la vie des habitants. "D'abord la sécurité qui permet à des gens de pouvoir penser à avoir une vie sociale, nocturne, et une activité économique. Et avec ces nouvelles technologies, on aspire à ce que ces projets créent du travail localement, au niveau des installations, de la maintenance, et de la fabrication."

Le Niger salue l'initiative 

Pour Mahamadou Issoufou, le président du Niger, l'implantation d'entreprises européennes sur le territoire nigérien est indispensable pour faire face au défi de son pays notamment démographique. Le Niger est le pays avec le taux de natalité le plus élevé au monde, avec huit enfants par femme. "Nous avons tous décidé de nous attaquer aux causes profondes de la migration clandestine, et l'une des causes profondes, c'est la pauvreté. Il est donc important qu'une lutte énergique soit menée. Certes, il y a les ressources publiques nationales, il y a l'aide publique au développement, mais tout cela n'est pas suffisant. il faut nécessairement un investissement massif du secteur privé", explique Mahamadou Issoufou. Cette initiative doit être élargie à l'ensemble des pays du Sahel, selon les autorités nigériennes et européennes. 

Vous êtes à nouveau en ligne