En Chine, l'élite du Parti communiste se réunit dans une station balnéaire pour prendre des décisions politiques

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les étés, les membres du Parti communiste se réunissent dans la ville de Beidaihe, à 300 kilomètres de Pékin, pour prendre des décisions tout en profitant de la plage.

La station balnéaire de Beidaihe, en Chine, est l'une des plus prisées du pays. Pour fuir les villes surchauffées de l’été, les touristes chinois affluent sur les plages de cette ville à plus de 300 kilomètres de Pékin. Un bon spot pour les baigneurs, mais aussi apprécié par les dirigeants chinois qui y tiennent des réunions non-officielles.

Mao Tse Toung y passait déjà ses vacances

Ce sont les étrangers qui ont lancé la mode au 19e siècle en venant se baigner dans la mer de Bohai et en construisant leurs villégiatures d’été. Au début des années 50, Mao Tse Toung y passait ses vacances et a même écrit un poème en hommage à Beidaihe. Le texte a été mis en musique et, depuis, tous les écoliers l’apprennent.

Plus de 50 ans après, les plages de Beidaihe sont toujours envahies par des flots de baigneurs. C’est aussi resté un lieu de vacances pour le gratin du Parti communiste chinois. Il s'agit surtout d'un lieu de discussions. Selon l'historien Zhang Lifan, Beidaihe ressemble un peu à l’université d’été du PC. "Beidaihe, c’est la capitale d’été du Parti communiste chinois. Beaucoup de réunions ont lieu, ce n’est pas officiel parce que c’est un lieu de villégiature, mais beaucoup de décisions importantes ont été prises à Beidaihe", confirme-t-il. Selon lui, le Secrétaire général du parti y passe peu de temps. "La plupart sont d’anciens dirigeants à la retraite, à Pékin ils ont l’interdiction de se réunir entre eux. Beidaihe est une bonne occasion pour eux d’intervenir dans la vie politique".

La nomination de Xi Jinping à la tête du pays décidée à Beidaihe

Quand le parti se réunit pour préparer la grande réunion qui aura lieu à l’automne, Beidaihe se transforme en forteresse. En 2012, c’est dans les grosses villas de cette station balnéaire qu’avait été choisi Xi Jinping, et ce rendez-vous de l'élite du parti communiste est un moment attendu, souligne le professeur Zhang.

À Beidaihe sont prises des décisions qui vont peser sur la vie politique de l’année suivante. Mais avec le renforcement du pouvoir du président ces dernières années, on a l’impression que le rôle de Beidaihe diminue.

Zhang Lifan

à franceinfo

Que va-t-il se décider cet été dans les eaux troubles de la mer de Bohai ? La rumeur dit que l'an dernier, cette réunion non-officielle ne s’était pas bien passée pour Xi Jinping, qui avait été critiqué pour son autoritarisme et sa concentration de tous les pouvoirs.

Vous êtes à nouveau en ligne