En Bolivie, la démesure et le coût du nouveau palais présidentiel fait polémique

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En Bolivie, à La Paz, le nouveau palais du gouvernement du président Evo Morales est loin de faire l'unanimité parmi les habitants. Les reproches visent notamment les factures accompagnant cette tour de 29 étages. 

En plein cœur du quartier historique de La Paz, en Bolivie, s’élève désormais un nouvel immeuble. Mais le nouveau palais présidentiel, appelé la "grande maison du peuple", est loin de plaire à tout le monde. La polémique a débuté autour du coût de l’immeuble. Officiellement, ce bâtiment de 29 étages a coûté l'équivalent de 30 millions d’euros. Toutefois, selon la press"me les meubles ou l'équipement informatique.

La construction a débuté en 2014. Depuis, chaque année, le budget alloué a dû être augmenté. Dans un pays où le salaire annuel moyen avoisine les 2 700 euros, la facture ne plaît pas à tout le monde. Sur la Plaza Murillo, en face du bâtiment, les réactions fusent. "Il a investi beaucoup d’argent là-dedans, mais pour moi on nous cache des choses", dit une habitante. "C’est du gaspillage, mais pire que du gaspillage c’est du vol. Qui est impliqué là-dedans ?", s'interroge un passant. "Personne n’était d’accord avec cette construction. Avec cet argent, on aurait pu construire des hôpitaux, dont nous avons tant besoin", ajoute sa voisine. Et ce dernier commentaire sur les besoins en matière de santé revient très souvent dans la bouche des mécontents.

Un opposant du président Evo Morales a formulé cette proposition

Samuel Doria Medina, principal opposant de l’actuel président, a annoncé, lors d’une conférence de presse que, s’il était élu, il transformerait cette "grande maison du peuple" en hôpital du peuple. Il affirme que 300 malades pourraient y être soignés. Il s'agit de préciser que le secteur de la santé en Bolivie est mal en point, les infrastructures hospitalières sont vétustes, et manquent cruellement d’équipements. Par exemple, il n’y a que deux machines modernes de radiothérapie dans le pays. L’an passé, le gouvernement a promis 8,5 millions d’euros pour des équipements de lutte contre le cancer. Des millions dont les hôpitaux publics n’ont pas encore vu la couleur. C'est pourquoi cette grande maison du peuple" semble, pour beaucoup de citoyens, indécente. 

Ce n’est pas seulement le coût du bâtiment qui fâche

Son architecture fait aussi l'objet de reproches. Ce nouveau palais présidentiel qui mesure 120 mètres de haut est situé en plein centre historique. Il n’est entouré quasiment que de bâtiments coloniaux du XIXe siècle, autant dire que sa façade en verre détonne avec le décor du quartier. Et la tour est visible depuis quasiment toute la ville. Récemment, un journaliste s’est procuré les plans de l’immeuble : il s’avère que la suite présidentielle fait plus de 1 000 mètres carrés et inclura un sauna, un jacuzzi et une salle de sport.

Vous êtes à nouveau en ligne