En Belgique, un restaurant n'accepte que deux clients par soir à une adresse tenue secrète

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le plus petit restaurant de Belgique ne divulgue son adresse que 48 heures avant le dîner à ses deux seuls clients quotidiens. Il faut compter 300 euros pour accéder à sa table.

C'est le plus petit restaurant de Belgique. L'adresse est classée parmi les dix plus insolites en Europe puisqu'il n'y a qu'une seule table, pour deux personnes. Si on vise la Saint-Valentin, il faut réserver très à l'avance pour ce restaurant qui ni pas pignon sur rue, ni de véritable nom.

Une galerie d'art transformée en cuisine

Le patron du "plus petit resto" a plusieurs casquettes. Joël est d’abord un marchand d’art qui collectionne et vend des tableaux de maître dans une boutique au charme fou. Il a aussi un restaurant, et deux fois par semaine il associe ses deux métiers. Il dresse une table somptueuse dans la partie cosy du magasin avec de la vaisselle ancienne et des verres en cristal pour un dîner aux chandelles, au coin d’un feu les soirs d’hiver.

Ici on réserve par mail, via un site qui recense des lieux insolites. L’adresse du restaurant est tenue secrète, elle est envoyée 48 heures avant le grand soir. "C’est le site qui prend en charge le client au tout début et qui me transmet leurs desiderata. Il y a des demandes particulières, en général des demandes en mariage, des fiançailles… Par contre j’ai eu une fois une demande en mariage qui n’a pas fonctionné ! J’étais stupéfait parce que la dame n’a pas dit oui", raconte Joël.

Côté décoration, le patron a créé une ambiance de maison. "C'est très important que les clients se sentent à l'aise. On a reconstitué une ambiance de maison de famille avec plein de tableaux, des portraits, qui font en sorte que les clients se sentent comme à la maison", affirme-t-il.

300 euros le menu sans boisson

Pour visiter ce joli décor doublé d'un dîner de chef il faut compter 300 euros, sans le vin. Pour accéder à la cuisine, Joël doit réaliser un parcours du combattant. À l'étage, il y a un dédale d’escalier et une porte secrète cachée derrière un grand tableau. Elle permet de rejoindre la cuisine du restaurant voisin, le sien. Une vraie cuisine, avec un vrai chef et une carte bien fournie.

Dans son petit restaurant, Joël a parfois des surprises. "De temps en temps, j’ai dû aller chercher par exemple un couple dans ma cave à vin, ils ne savaient pas qu’il y a des caméras partout dans la maison et ils s’étaient échappés pour se faire des petits bisous, j’ai dû aller les chercher pour les remettre dans le droit chemin". Et pour éviter les dîner qui durent, le mail de réservation est sans détour. À minuit la boutique se transforme en citrouille. Comprenez qu’il est temps d’aller dormir !

Vous êtes à nouveau en ligne