En Autriche, Vienne est la ville la plus agréable du monde… ou presque

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Pour la neuvième fois consécutive, le cabinet Mercer a sacré Vienne, en Autriche, comme la ville la plus agréable du monde, dans son classement publié mardi 20 mars. Et ce malgré la multiplication des immeubles de haute taille qui menace son centre historique.

Vienne a été sacrée la ville la plus agréable du monde par le cabinet Mercer, dans son classement annuel publié mardi 20 mars. Pour la neuvième année consécutive, la capitale autrichienne est leader tandis que Paris recule à la 39e place.

La densité de population est cinq fois plus faible qu'à Paris

Vienen est-elle pour autant la ville idéale que l’on dépeint dans les classements ? Les Viennois répondront “oui” sans hésiter : qu’ils soient nés ici ou dans un autre pays, tous se vantent de vivre dans une ville à “taille humaine”. Car si Vienne compte plus d’1,8 million d’habitants, la densité de population est assez faible : elle est, par exemple, près de cinq fois moins importante qu’à Paris intra-muros. Et cela influe directement sur la qualité de vie des habitants, qui profitent de plus d’espace et de plus de services à leur disposition. Et en sont donc très heureux. "C’est une jolie ville, où il fait bon vivre et où les gens sont sympathiques, estime l’un d’eux. Alors, que demander de plus ? L’été, on peut même profiter de grands espaces verts très fleuris." "La ville offre des services de qualité, dans des domaines aussi variés que la collecte des déchets ou les structures d’accueil de la petite enfance", témoigne un autre. "Ici, on se sent en sécurité, poursuit un troisième Viennois. Je n’ai jamais eu de problèmes à Vienne, de jour comme de nuit."

800 euros pour 60 m2 à 20 minutes du centre

Pour se déplacer dans la ville en transports en commun, comptez une moyenne de trente minute par trajet en moyenne, pas davantage. Autre point fort : les prix des loyers. Ils sont plus bas que dans la plupart des capitales européennes. Exemple : pour un 60 mètres carrés à une vingtaine de minutes en transport du centre historique, comptez environs 800 euros par mois.

Il faut pourtant relativiser ce tableau idyllique. Notamment en ce qui concerne le patrimoine : Vienne est mondialement connu pour son centre, qui abrite les palais et les grands musées de la ville. Pourtant, en juillet dernier l’Unesco a placé le centre historique sur la liste du patrimoine en péril. En cause, la multiplication des immeubles de haute taille. Un problème que la ville et l’Unesco tentent de régler en ce moment. Enfin, si l’on s’intéresse à la politique, Vienne est un peu à part en Autriche : la ville est dirigée par une coalition de gauche alors que le pays est désormais gouverné par une coalition qui inclut le FPÖ, le parti d’extrême droite. C’est d’ailleurs à Vienne que le FPÖ a réalisé son plus faible score lors des dernières législatives. C’est à Vienne encore que des manifestations ont rassemblé, en début d’année, jusqu’à 20 000 personnes contre l’extrême droite.

Vous êtes à nouveau en ligne