En Australie, des adolescents lancent une action collective en justice contre la ministre de l'Environnement

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Ces jeunes entre 13 et 17 ans, très influencés par Greta Thunberg, veulent empêcher un projet d’extension d’une mine de charbon dans l'État de la Nouvelle-Galles du Sud.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Ils n'ont pas encore le droit de vote mais sont bien décidés à peser dans les décisions politiques de leur pays. Plusieurs jeunes Australiens, entre 13 et 17 ans, ont décidé de mener une action collective pour empêcher l’agrandissement d’une mine de charbon située à 450 km au nord de Sydney, dans l'État de la Nouvelle-Galles du Sud. Les travaux doivent permettre de doubler les capacités d’extraction du site pour atteindre les dix millions de tonnes de charbon par an.

"Le devoir de protéger les jeunes"

Pour ces adolescents, très influencés par l’activisme de la jeune Suédoise Greta Thunberg, ce nouveau projet minier est le projet de trop. "Je participe à ce recours en justice parce que je veux me battre pour mon avenir. Nous devons agir maintenant, mais pour l’instant, le gouvernement n’en fait pas assez", explique Ambrose, l'un des jeunes participants à l'action collective sur la chaîne ABC.  

Ce qui fait de cette action en justice une procédure inédite, au-delà de l'âge des plaignants, c’est aussi parce qu'elle ne s’attaque pas au projet en lui-même, mais directement à la ministre de l’Environnement, Sussan Ley. ’’Nous pensons qu’elle a le devoir de protéger les jeunes Australiens et les jeunes du monde entier, des effets du changement climatique, estime Lizzy, 13 ans. Ces jeunes ne sont pas tout seuls. Avec eux, il y a deux avocats, qui sont des spécialistes des contentieux environnementaux".

Un pays très dépendant du charbon

Cette affaire a une résonance particulière en Australie, pays qui, par habitant, pollue le plus au monde. L’économie australienne reste en effet très dépendante de son industrie minière. Ses deux principaux produits d’exportation sont le fer et le charbon. Le charbon qui rien que l’an dernier, a rapporté plus de 30 milliards d’euros. C’est la raison pour laquelle le Premier ministre conservateur, Scott Morrison, affiche un soutien indéfectible à cette industrie. Même en début d’année, quand des incendies terribles ont ravagé le pays, Il a dit et répété qu’il n’avait absolument pas l’intention de remettre en cause les secteurs traditionnels de l’économie. C'est un épisode que beaucoup d'Australiens, les jeunes en particulier, n'ont pas oublié. 

Avec leur recours déposé contre la ministre de l'Environnement, les adolescents écologistes entendent faire jurisprudence et permettre, en cas de victoire devant les tribunaux, de bloquer à l'avenir d'autres projets miniers.   

Vous êtes à nouveau en ligne