En Arabie Saoudite, des jeunes réalisatrices tentent de faire vivre le Septième art

Le pari est osé dans ce royaume ultra-conservateur qui interdit toujours les salles de cinéma. Mais, aussi étonnant que cela puisse paraître, une formation cinéma est même proposée aux Saoudiennes à l'université.

150 étudiantes passionnées par le Septième art fréquentent ainsi l’université d’Effat, exclusivement réservée aux femmes. Elles y apprennent à tourner, à filmer, à réaliser et à monter leur petit film. Ce programme unique en Arabie Saoudite est dispensé sur trois années, voire quatre si des étudiantes veulent se spécialiser dans les films d’animation, l’écriture de scénarios, les médias interactifs ou la réalisation de jeux vidéo.

Lorsqu'on interroge ces étudiantes et leurs professeures, elles sont persuadées que leur parcours, leur formation va prochainement participer à l’essor du cinéma en Arabie Saoudite, même s'il est toujours proscrit. 

En direct du monde à Riyad, en Arabie Saoudite
--'--
--'--
 

Vous êtes à nouveau en ligne