Corée : trop de riz au Sud, le Nord en aurait bien besoin

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La Corée du Sud ne sait plus quoi faire de sa production trop abondante de riz, alors qu'au même moment, à quelques centaines de kilomètres de là, les Nord Coréens souffrent toujours de malnutrition chronique.

En Corée du Sud, les réserves de riz viennent d'atteindre un record historique. Assez logique: la production ne cesse de baisser, et la consommation aussi. Les Sud-Coréens mangent deux fois moins de riz qu'il y a trente ans. Séoul accumule donc des stocks : 1,83 millions de tonnes en février. Ces réserves beaucoup trop élevées lui coûtent un demi-milliard d’euros par an. Pendant ce temps, au Nord, la situation est radicalement différente. Selon les Nations Unies, le déficit alimentaire s'y est encore aggravé cette année. La Corée du Nord a peu de terres agraires, son économie de type communiste est ruinée, son agriculture est très archaïque et vulnérable. Pour autant, les autorités de Séoul refusent désormais d'envoyer leur riz excédentaire à leur voisin du Nord, comme elles l'ont déjà fait pourtant au début des années 2000. 

Vous êtes à nouveau en ligne