Aux Pays-Bas, les tensions avec Paris autour du groupe Air France-KLM ont réveillé le sentiment anti-Français

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Pendant plusieurs jours, les réseaux sociaux, notamment, ont été le théâtre d’un florilège d’insultes qui frisent parfois la xénophobie.

La France et les Français ne semblent pas vraiment en odeur de sainteté ces derniers temps aux Pays-Bas. Même s’il ne s’agit bien entendu pas de tous les Néerlandais, le dernier conflit entre La Haye et Paris sur le dossier KLM-Air France a été, pour une partie d’entre eux, l’occasion d’exprimer clairement leur rejet des Français. Pendant plusieurs jours, les réseaux sociaux, notamment, ont été le théâtre d’un florilège d’insultes qui frisent parfois la xénophobie. De ces  "débiles d’arrogants de Francais", au "peuple fourbe et fainéant", en passant par les "sales mangeurs de camembert"

Les médias néerlandais s’y mettent

Le sentiment anti-français est aussi accentué et encouragé par une partie des médias du pays. Sur le plateau de la chaîne privée RTL, devant un énorme écran diffusant le portrait de Napoléon, le présentateur Rolland Koopman s’improvise historien et va jusqu'à présenter Français et Néerlandais comme des ennemis de toujours : "Cela n’a jamais vraiment fonctionné entre les Néerlandais et les Français. Cela fait déjà des siècles qu’on se dispute. C’était déjà comme ça à l’époque de l’amiral De Ruyter. En 1676, ce sont d’ailleurs les Français qui sont responsables de sa mort."   

Une défiance envers les Français

Au Pays-Bas, beaucoup ont salué l’achat, dans le plus grand secret, d’importantes parts de KLM Air-France par le gouvernement néerlandais, lui qui souhaitait avoir autant d’influence que Paris sur le groupe. Donc, quand le gouvernement français proteste, une partie des Néerlandais ne comprend pas. Pour eux, KLM se porte bien mieux qu’Air France, faute selon eux aux grèves fréquentes et à l’inefficacité présumée des Français. Mais il faut dire aussi que les clichés ont la vie dure, comme le confirme Niek Pas, spécialiste de la France à l’université d’Amsterdam.

Les clichés les plus répandus sont les Français chauvins, arrogants qui ne parlent que français. Et depuis quelques années, qu’ils font tout le temps grève et n’aiment ni les réformes, ni la modernisation.

Niek Pas

franceinfo

Et peu importe si les relations entre les Pays-Bas et la France sont abîmées, le ministre des Finances Wopke Hoekstra, à l’origine de la dispute, est désormais décrit comme un homme charmant par certains médias, d’autres le voient potentiel Premier ministre. Rien d’étonnant finalement, dans un pays où en 1996, une ministre avait déclaré que "la France est un beau pays, dommage que les Francais y vivent".        

Vous êtes à nouveau en ligne